peur irrationnelle
0
1
0
1

Comment vaincre la peur irrationnelle ? Les astuces de Prendre Confiance

Accueil » Articles divers » Comment vaincre la peur irrationnelle ? Les astuces de Prendre Confiance

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Une phobie vous empêche-t-elle de profiter pleinement de votre journée ? Apprenez tout simplement à identifier les causes et à gérer les troubles anxieux qui l’accompagnent. En effet, cette condition qui se caractérise par la peur irrationnelle peut réellement devenir handicapante au quotidien. Les crises d’angoisse dans ce cas peuvent d’ailleurs concerner tout le monde. L’objet de la peur irraisonnée peut aussi différer d’une personne à une autre. Si certains perdent tous moyens en voyant une araignée, on peut également rencontrer un individu qui a peur d’être séparé de son téléphone mobile. Tout cela pour dire que les situations varient en fonction du sujet. Cependant, il est possible de surmonter votre phobie, quelle que soit sa nature. S’éloigner du facteur phobogène peut suffire dans certains cas. Mais dans d’autres, des séances de psychothérapie s’imposent.

Quand parle-t-on de peur irrationnelle ?

Tout le monde a peur de quelque chose. C’est indéniable ! Maintenant, la question qui se pose est : quand cette peur devient-elle irrationnelle ? Tout simplement lorsque votre réaction est disproportionnelle par rapport à la menace. Il est par exemple normal de ressentir une légère angoisse lorsque vous vous confrontez à des turbulences en avion. Ce qui ne l’est pas est de développer une appréhension intense rien qu’à l’idée de prendre l’avion. Dans ce cas, il peut même arriver que vous évitiez complètement ce moyen de transport.

Quoi qu’il en soit, on parle de peur irrationnelle quand la menace est inexistante ou fortement exagérée. On utilise également le terme « phobie » pour se référer à elle. Ainsi, il s’agit principalement d’une peur obsessionnelle, irraisonnée et continue que l’on développe par rapport à un objet, un être vivant ou encore une situation. Cependant, ces derniers eux-mêmes ne représentent en réalité aucun danger. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il s’avère important de rechercher des solutions efficaces pour surmonter vos appréhensions dans ce contexte. Lorsque vous faites face à une peur paralysante, cela peut effectivement nuire à votre épanouissement personnel.

C’est d’autant plus important comme la peur irrationnelle, qui caractérise une phobie, s’accompagne de symptômes physiques. Souvent, ces derniers constituent de réels obstacles à l’exécution des activités quotidiennes. Parmi les plus courants dans ce cas, on retrouve :

  • L’hyperventilation ;
  • Les difficultés respiratoires ;
  • L’accélération du rythme cardiaque ;
  • Les vertiges ;
  • Les problèmes gastro-intestinaux ;
  • Les troubles du sommeil, etc.

Il en est de même pour les autres symptômes de peur et tremblement.

Quels sont les différents types de phobie ?

peur irraisonnée

Les phobies concerneraient 10 à 20 % de la population. On peut d’ailleurs les catégoriser en trois groupes majeurs.

  1. La zoophobie (peur irrationnelle des animaux) arrive en premier lieu. Parmi les plus fréquentes, on peut citer :
    • L’arachnophobie (peur des araignées) ;
    • La cynophobie (peur des chiens) ;
    • L’ailurophobie (peur des chats) ;
    • L’entomophobie (peur des insectes) ;
    • L’ornithophobie (phobie des oiseaux) ;
    • L’ophiophobie (peur des serpents) ;
    • La squalophobie (peur des requins) ;
    • La lycanophobie (peur des loups).
  2. Ensuite, on distingue les phobies spécifiques qui sont provoquées par des objets ou des situations précis. Il s’agit principalement de peur obsessionnelle en relation avec :
    • Les éléments naturels et des conditions climatiques :
    • La médecine :
      • L’hématophobie (peur du sang) ;
      • La dentophobie (peur du dentiste) ;
      • La nosophobie (peur de tomber malade)…
    • Les phobies de type situationnel :
      • La claustrophobie (peur des espaces clos) ;
      • L’ascensumophobie (peur des ascenseurs) ;
      • L’ochlophobie (peur de la foule) ;
      • L’agoraphobie (peur des lieux publics)
      • La thanatophobie
    • Une partie du corps humain (le plus courant étant la phobie des pieds — podophobie).
  3. Enfin, on recense les phobies qui s’associent aux relations interpersonnelles. La peur irrationnelle dans ce cas peut prendre la forme de différentes conditions. Par exemple :
    • La philophobie (peur de l’engagement) ;
    • L’autophobie (peur de la solitude) ;
    • La glossophobie (peur de parler en public).

Certaines phobies ont aussi de quoi nous étonner. C’est notamment le cas de la nomophobie. Le nomophobe étant une personne qui a peur d’être séparé de son téléphone mobile.

Comment calmer rapidement une crise d’angoisse ?

Une peur paralysante est très désagréable. C’est le moins que l’on puisse dire. C’est pourquoi il peut s’avérer particulièrement judicieux d’adopter un petit rituel qui peut vous aider à calmer la peur irrationnelle en quelques minutes seulement. Pour ce faire, je vous propose ce petit exercice à 3 étapes.

Arrêtez immédiatement toute activité

La première étape consiste à arrêter ce que vous faites. Peu importe ce que vous étiez en train de faire ! Cela vous permettra de vous concentrer sur vos sensations physiques. Identifiez une à une les réactions de votre corps, même les plus désagréables. Peut-être expérimentez-vous des symptômes de peur et tremblement ? Ou, votre respiration s’accélère-t-elle ? Probablement que vous souffrez aussi de transpiration excessive ?

En principe, l’objectif est de vous accorder un moment pour appréhender la peur irrationnelle en vous mettant à l’écoute de votre corps. Cela peut d’ailleurs se révéler utile pour identifier vos peurs inconscientes. En effet, vous aurez l’occasion de vous recentrer sur vous et ainsi de déterminer le facteur exact qui a déclenché la crise d’angoisse.

Vous serez sûrement surpris ! Parfois, on peut confondre l’anxiété, qui concerne quelque chose de complètement différent, avec votre peur obsessionnelle. Cela contribue d’ailleurs à l’accentuation de vos réactions.

Concentrez-vous sur votre respiration

Je vous invite maintenant à accorder une attention particulière à votre respiration. Lorsque vous êtes anxieux à cause d’une peur irrationnelle, votre cerveau perçoit effectivement une menace. Ce qui déclenche la reponse de « combat-fuite » qui est à l’origine de vos symptômes. Pour les atténuer, une solution simple et efficace consiste à réaliser des exercices de respiration. Il existe différentes méthodes que vous pouvez appliquer dans ce cas. Se mettre au yoga peut d’ailleurs se révéler efficace pour apprendre à réguler votre souffle.

Pour l’instant, vous pouvez essayer la respiration consciente. Celle-ci se réalise en quelques étapes particulièrement faciles.

  • Allongez-vous, si possible. Vous pouvez rester assis, mais assurez-vous d’adopter une posture confortable. Le but étant de dompter la peur irrationnelle en détournant votre attention.
  • Fermez les yeux pour promouvoir la concentration.
  • Inspirez par le nez et gonflez le ventre en même temps.
  • Laissez lentement le souffle s’échapper par la bouche.
  • Remarquez le mouvement de l’abdomen à chaque inspiration et expiration.
  • Lorsque des pensées vous viennent à l’esprit, remarquez-les tout simplement, sans jugement.
  • Ramenez doucement votre attention sur la respiration.
  • Continuez ainsi jusqu’à ce que vous sentiez le calme s’installer.

Quoi qu’il en soit, la respiration consciente constitue une option efficace pour vous inciter inconsciemment à vous concentrer sur l’ici et le maintenant.

Bougez pour surmonter la peur irrationnelle

Pour contrer une peur paralysante, il s’avère aussi nécessaire d’arriver à faire des mouvements à un moment donné. Lorsque vous vous sentez plus détendu, la prochaine étape sera ainsi de bouger. Il peut tout simplement s’agir d’un pas sur le côté par exemple. Si vous avez réalisé l’exercice de la respiration consciente dans une position allongée, levez-vous.

Cela donne à votre corps l’opportunité de vivre de nouvelles expériences. Vous n’avez pas besoin de vous bousculer. Ouvrez vos paumes. Soulevez légèrement vos bras. Vous pouvez même vous mettre à sourire. En d’autres termes, combattre la peur irrationnelle vous demande juste de quitter volontairement l’état de paralysie temporaire. Vous auriez également la possibilité d’atténuer les symptômes de peur et tremblement ce faisant.

De plus, il est important de rappeler qu’une grande partie de ce que nous craignons se trouve dans le futur. C’est pour cette raison qu’il s’avère indispensable de ramener continuellement votre esprit qui réfléchit un petit peu trop dans le présent. Ensuite seulement, vous pouvez passer à l’action. Celle-ci vous permet de surmonter la peur irraisonnée et l’inertie. En vous forçant à bouger, vous aurez effectivement l’impression de reprendre le contrôle.

Comment surmonter la peur irrationnelle sur le long terme ?

Une phobie persiste souvent pendant une longue durée. Si le précédent exercice à 3 étapes peut vous aider à calmer la crise de panique qui se présente face à une situation phobogène, une prise en charge plus sérieuse peut se révéler nécessaire si vous souhaitez éradiquer le problème à la source. En règle générale, on parle de trouble phobique quand les réactions intenses :

  • Persistent au-delà de 6 mois ;
  • Se déclenchent à chaque fois que vous êtes exposé à une situation, un être vivant ou un objet précis ;
  • Causent une peur irrationnelle, une gêne ou une souffrance dans votre quotidien.

En réalité, certaines phobies sont assez faciles à gérer. Pour la phobie des clowns par exemple, éviter les fêtes foraines peut suffire. Si vous souffrez en revanche d’ailourophobie ou de cynophobie, la situation peut se compliquer, car les chats et les chiens font aujourd’hui partie des animaux domestiques les plus courants. Dans tous les cas, il est important d’agir dès lors où votre phobie vous empêche de vivre pleinement.

D’autant plus que vous avez à votre disposition un large évantail de thérapies. Elles peuvent vous aider à vaincre une peur irrationnelle sur le long terme. En voici quelques exemples.

  • La thérapie comportementale et cognitive. Celle-ci se base sur des méthodes scientifiquement prouvées. Le traitement se déroule de quelques semaines à quelques mois selon le degré de la phobie.
  • L’hypnose médicale. Elle agit au niveau du subconscient et est particulièrement recommandée pour se débarrasser d’une phobie liée à un évènement traumatique.
  • La méthode TIPI. La technique d’identification des peurs inconscientes se révèle efficace pour déterminer l’origine de l’angoisse et ainsi supprimer son effet.
  • La technique EMDR. Elle est conseillée pour une phobie d’origine traumatique ou débutant.

Que faire pour vaincre la peur irrationnelle grâce à la confiance en soi ?

peur obsessionnelle

Le manque de confiance en soi a un impact majeur sur le développement d’une phobie quelconque. Il peut d’ailleurs vous rendre plus vulnérable que d’autres personnes quant aux problèmes de santé psychologique. Pour cause, cette condition vous pousse à avoir une mauvaise image de vous-même. La plupart du temps, vous sous-estimez alors votre capacité à surmonter certains obstacles. Et ce, même si vous pouvez les vaincre très facilement. Les thérapies cognitives et comportementales se concentrent d’ailleurs sur l’amélioration de votre confiance en vous afin de vaincre la peur irrationnelle.

Ceci est d’autant plus important dans la mesure où tout se passe majoritairement dans votre tête. Un individu qui a peur d’être séparé de son téléphone mobile peut par exemple craindre l’exclusion. Et pourtant, la vie virtuelle ne dicte pas toujours la réalité. C’est aussi pour cette raison qu’il s’avère judicieux d’identifier d’abord les peurs inconscientes avant de rechercher une solution précise pour traiter une phobie. Pareillement vous pouvez croire à tort que vous devez satisfaire tout le monde pour que l’on vous aime. C’est pour cela que vous avez si peur de l’échec, une peur irrationnelle.

Tout cela pour dire que la confiance en soi a une incidence directe sur la façon dont vous vivez votre vie. La bonne nouvelle est qu’il est tout à fait possible de la renforcer. Pour ce faire, pensez à quelques exercices utiles qu’on a déjà vus sur Prendre Confiance. On pense notamment à :

Aussi, soignez votre discours intérieur. Prenez l’habitude de vous écouter. Ensuite, lorsque vous êtes trop critique, essayez de reconnaître ce que vous avez fait de bien au lieu de nourrir votre peur irrationnelle et votre angoisse. Cela vous permettra de vous débarrasser définitivement de votre phobie.

Que retenir ?

Quand la peur devient obsessionnelle et irraisonnée, on parle de phobie. Il existe d’ailleurs différents types de phobies. Dans la majorité des cas, celles-ci sont reliées à un élément naturel, un animal ou une situation. Si les symptômes sont assez faciles à identifier, les gérer peut parfois se compliquer. Pour calmer la crise d’angoisse sur le moment, vous pouvez par exemple réaliser un exercice de respiration consciente. En revanche, le recours à la psychothérapie s’avère nécessaire si la peur irrationnelle vous empêche de profiter pleinement de votre vie. Quoi qu’il en soit, travailler sur la confiance en soi est toujours essentiel pour obtenir les résultats escomptés.

Et vous ? Quelle est votre phobie ? Que faites-vous pour la gérer ? Avez-vous des petites anecdotes à raconter ? Laissez un commentaire si vous le souhaitez. Et si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :