Peur en voiture
0
1
0
1

Au secours, j’ai peur en voiture ! Que faire pour la surmonter ?

Accueil » Articles divers » Au secours, j’ai peur en voiture ! Que faire pour la surmonter ?

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Tout le monde a peur de quelque chose. Les phobies font même partie intégrante de notre quotidien. Selon les chiffres publiés sur Anxiété.fr, environ 5 à 15 % de la population générale pourrait en développer. Il en existe d’ailleurs de toutes les catégories. Rien que pour la peur en voiture, on recense pas moins de trois phobies qui y sont reliées. Se retrouver au volant peut effectivement déclencher une crise d’angoisse. La conduite, le fait de rouler sous/sur un pont ou encore la vue de ses reflets dans les vitres, ces situations peuvent provoquer un trouble anxieux plus ou moins grave. Si la première cause est certainement la crainte de la survenue d’un accident, il existe également d’autres raisons qui peuvent être à l’origine de cette appréhension.

Heureusement, vous avez la possibilité de lutter contre votre phobie grâce à des exercices de respiration ou de relaxation. Pour surmonter la peur en voiture, la psychothérapie et l’hypnose peuvent aussi constituer des options envisageables. Les détails.

Automobilistes : quelles sont les phobies les plus courantes ?

Les voitures représentent aujourd’hui un moyen de transport particulièrement courant. Selon les statistiques de l’INSEE, 36 % des ménages disposeraient d’ailleurs d’au moins deux voitures (2018). Pour certaines personnes cependant, se retrouver dans une automobile peut être synonyme d’une grande angoisse. Cette situation est même susceptible de déclencher une crise de panique intense. Elle serait aussi liée à diverses phobies. Citons notamment les exemples suivants.

  • L’amaxophobie. Il s’agit de la forme la plus fréquente de la peur en voiture. Elle se caractérise par une peur pathologique de conduire. Dans la majorité des cas, l’idée même de réaliser cette activité peut générer des réactions physiques et psychologiques associées aux troubles anxieux. Dans les cas extrêmes, cela peut avoir un impact désastreux vis-à-vis de la vie sociale et professionnelle du sujet.
  • La géphyrophobie. Elle se réfère à la peur irrationnelle de passer sous un pont ou de le traverser. Dans la majorité des cas, la crainte se présente à cause de la peur de voir le pont s’effondrer. Elle reste toutefois relativement rare quand on parle de peur en voiture.
  • La spectrophobie. C’est une peur anormale et persistante qui survient à la vue d’un miroir ou d’un reflet. Bien que cette phobie peut aussi nuire à votre quotidien en général, elle constitue dans ce cas un réel problème dans la mesure où vous devriez indubitablement regarder dans les rétroviseurs.

Les autres phobies que l’on peut citer

amaxophobie

Plusieurs autres phobies peuvent effectivement être reliées de près ou de loin avec cette appréhension de se retrouver en voiture. Voici les plus courantes.

  • La phonophobie. La peur des bruits « insupportables », en l’occurrence ceux émis par un moteur. Ils peuvent provoquer la peur en voiture.
  • La mechanophobie (la peur des machines et de la mécanique).
  • La claustrophobie (phobie des espaces clos, notamment une voiture).
  • L’apiphobie. La peur des abeilles peut s’avérer particulièrement dangereuse si l’une d’entre elles entre dans votre véhicule.
  • La dystychiphobie (la peur excessive d’avoir un accident).
  • La traumatophobie (la peur irrationnelle des blessures).
  • L’hodophobie (la peur des voyages ou de s’éloigner de chez soi).
  • La technophobie (l’anxiété excessive vis-à-vis des outils de haute technologie).
  • L’agyrophobie (la peur irraisonnée des rues ou de les traverser).

On peut également retrouver les phobies en relation avec d’autres moyens de transport. Pour la sidérodromophobie, la peur en voiture concerne par exemple les trains (et les chemins de fer).

Il en est de même pour les phobies associées aux conditions météorologiques. On parle par exemple de la chionophobie (peur pathologique de la neige). C’est aussi le cas de la brontophobie (la peur des orages).

Quoi qu’il en soit, se retrouver en voiture (et surtout être au volant) constitue une activité très risquée dans ces conditions. Il convient d’ailleurs de rappeler que les accidents routiers peuvent vite arriver. En France, ils auraient même été à l’origine de 2 780 décès rien qu’au cours de l’année 2020.

D’où peut venir la peur en voiture ?

La conduite automobile et le fait de se retrouver dans une voiture constituent deux situations auxquelles la plupart d’entre nous se confrontent quasi quotidiennement. Mais pour certaines personnes, elles provoquent également la panique ainsi que la peur. L’apparition de ce trouble anxieux peut s’expliquer par les raisons suivantes.

  • Une expérience négative dans le passé. Un précédent traumatisme est d’ailleurs souvent au centre de la peur irrationnelle. Cela peut concerner plusieurs événements. Citons par exemple la conduite sous un orage violent ou la survenue d’une agression au volant. Le seul souvenir de ces incidents peut provoquer la peur en voiture, accompagnée d’une crise de panique.
  • Un manque de confiance en soi. En effet, quand on conduit hors de sa zone de confort (c’est-à-dire sur une route qu’on n’a pas l’habitude de passer), il n’est pas rare que notre appréhension décuple. Lorsqu’on n’est pas sûr de soi, on commence alors à « oublier » les gestes de conduite de base. Mais d’un autre côté, les réflexes « naturels », ceux qui s’associent à la réaction « combat — fuite », prennent une plus grande place.
  • Une sensation de perte de contrôle. Cela se produit plus spécifiquement lorsque vous expérimentez la peur en voiture, car vous êtes du côté passager. Le manque de confiance n’est dans ce cas pas tourné vers soi, mais plutôt vers la personne qui conduit. Il s’avère beaucoup plus difficile de se détendre dans ces circonstances.
  • Une peur des accidents mortels. Ici, l’anxiété émane surtout de la peur obsessionnelle de la mort. On retrouve alors une exagération du danger. Il n’est d’ailleurs pas rare que cela s’accompagne d’une sous-estimation de ses capacités. Dans tous les cas, les conducteurs imaginent le pire à plusieurs reprises. L’imagination joue ainsi contre lui.

Et si c’était aussi votre vision ?

En réalité, la peur en voiture pourrait aussi être provoquée par un problème de vue. On parle plus précisément d’« anomalies de vision binoculaire ». En temps normal, le système nerveux intègre les images provenant de chaque œil. Mais dans ce cas, les renseignements envoyés au cerveau diffèrent. Un désalignement se produit alors. Et pour le corriger, votre corps sollicitera encore plus les muscles oculaires. S’ensuit donc une série de symptômes. À savoir entre autres :

  • Les maux de tête ;
  • La fatigue oculaire ;
  • La diminution de l’acuité visuelle ;
  • Le dédoublement de l’image.

Cette situation peut exacerber la peur en voiture, dans la mesure où les symptômes peuvent être débilitants, en particulier au volant. Il n’est pas étonnant que vous montriez une certaine nervosité à l’idée de conduire votre voiture dans ce cas. Il convient cependant de noter que ce dysfonctionnement s’avère généralement très subtil. Vous pouvez de ce fait en être atteint sans que vous le remarquiez réellement. D’autant plus que vous gardez tout de même une vision relativement claire. Le changement est ainsi faible et physiquement imperceptible. Vous devez néanmoins consulter un ophtalmologue pour un diagnostic afin de trouver les solutions adéquates.

Comment reconnaître la peur en voiture ?

La peur au volant peut se présenter après différents événements. Il est par exemple tout à fait normal de le ressentir si vous avez récemment eu un accident. Cela peut aussi se produire quand vous venez de perdre quelqu’un et que vous avez développé une peur obsessionnelle de la mort. Les symptômes dans ce cas peuvent être passagers. Les identifier constitue néanmoins une première étape pour pouvoir surmonter votre angoisse.

En règle générale, vous percevrez les manifestations suivantes :

  • La sensation d’un danger imminent au volant ;
  • L’inquiétude à l’idée de conduire (l’amaxophobie étant la forme la plus répandue de peur en voiture) ;
  • La peur de provoquer un accident (et d’en mourir) ;
  • La présence d’anxiété ou de nervosité au moment de monter dans la voiture ;
  • L’évitement de la conduite ou l’incapacité à se retrouver derrière le volant ;
  • Le manque de volonté à sortir de sa zone de confort, c’est-à-dire de rouler sur certaines pistes (routes secondaires, autoroute, etc.).

Quoi qu’il en soit, il est primordial de régler le problème avant qu’il ne s’aggrave. Les sentiments ressentis dans ce genre de situation peuvent effectivement être particulièrement accablants et handicapants. Il n’est pas rare non plus que la peur en voiture prenne le dessus, jusqu’à contrôler votre vie.

Les personnes les plus anxieuses trouveront notamment diverses excuses pour ne pas entrer dans une voiture, quitte à ne plus sortir. Certains individus empruntent quant à eux des itinéraires plus longs tout simplement pour éviter de passer par une zone particulière. La peur au volant peut d’ailleurs se manifester tout au long de la journée. Cela peut provoquer des retards dans votre planning. Dans les pires cas, les répercussions sur votre quotidien peuvent être désastreuses.

Comment calmer l’angoisse en voiture ?

Ce ne sont pas les solutions qui manquent pour surmonter la peur en voiture. D’ailleurs, les accidents de la route font encore de nombreuses victimes jusqu’à aujourd’hui. C’est justement pour cette raison qu’il s’avère primordial de redoubler de vigilance au volant. Et si traiter votre phobie en voiture constitue un moyen efficace pour réduire les risques, il convient de considérer les solutions qui s’offrent à vous.

La première astuce (qui est sûrement aussi la plus simple à mettre en application) consiste à contrôler votre respiration. Non seulement cela vous permet de détourner votre attention, mais vous seriez également plus serein ce faisant. Pour calmer la peur en voiture, vous pouvez reprendre les exercices que vous pratiquez généralement au cours d’une séance de yoga. Si vous n’êtes pas encore adepte de cette discipline, suiviez tout simplement les étapes suivantes.

  • Assis derrière le volant (ou du côté passager), inspirez profondément ;
  • Remplissez vos poumons ;
  • Retenez l’air pendant un instant ;
  • Puis, expirez lentement en vous aidant de votre diaphragme ;
  • Gardez une respiration naturelle ;
  • Répétez cet exercice jusqu’à ce que les symptômes de votre angoisse s’atténuent (ou carrément disparaître) ;
  • Tout au long, essayez de vous recentrer sur vous, sur vos sensations ;
  • Écoutez votre corps qui a peur en voiture.

Adoptez un mode de vie sain

Vous pouvez induire la détente en adoptant un mode de vie sain. Intégrez par exemple dans votre quotidien des pratiques comme la méditation. D’ailleurs, nous avons déjà vu sur Prendre Confiance différentes techniques qui permettent d’être plus sûr de soi. Pareillement, vous pouvez essayer la sophrologie pour prendre confiance en soi.

En fonction du niveau de votre anxiété, vous pouvez aussi envisager un recours professionnel. Consultez par exemple un praticien en thérapie cognitive et comportementale. Il vous aidera à identifier l’origine de votre angoisse et à préconiser ensuite le traitement adapté. Pour maîtriser la peur en voiture, la thérapie par réalité virtuelle représente également une autre option envisageable. Elle propose une immersion totale qui vous permettra de déconsidérer ce moyen de transport comme étant un environnement à risque.

Comment avoir confiance en soi au volant ?

angoisse au volant

Surmonter l’anxiété en voiture est tout à fait possible. Mais cela nécessite généralement de l’aide. Cependant, celle-ci ne doit pas nécessairement venir d’autrui. En réalité, aucun problème ne sera résolu si vous ne faites pas un effort pour éliminer votre problème de confiance en soi. Ce travail représente même la base de toute action pour surmonter la peur en voiture.

  • Si vous êtes conducteur, assurez-vous en premier lieu que votre voiture est en bon état. De même, maîtriser la mécanique de votre véhicule peut être d’une grande aide. Cela vous donnera la sensation d’être en contrôle.
  • Si vous venez de recevoir votre permis, vous pouvez également multiplier les exercices pratiques. Conduisez en compagnie d’une personne de confiance. Au fil du temps, vous apprendriez à faire confiance à vos capacités.
  • Aussi, pensez à l’anticipation. Cela permet de diminuer le temps de réaction quand un problème se présente. Informez-vous sur les bons gestes à adopter au volant par exemple pour vaincre la peur en voiture. De même, révisez régulièrement votre code. Respectez les distances de sécurité et roulez à la vitesse recommandée.
  • Au quotidien, faites des exercices de confiance en soi. Cela vous aidera non seulement au volant, mais aussi dans votre journée.

Une fois que vous aurez acquis une bonne maîtrise du maniement de base de votre véhicule et que vous aurez gagné une plus grande confiance en vous, il vous sera plus facile d’être plus serein et plus à l’aise au volant. Ne soyez pas non plus trop dur envers vous-même. Et par-dessus tout, n’ayez pas peur de l’échec.

Peur en voiture : qu’en est-il de l’hypnose ?

L’hypnose représente un dernier recours possible pour surmonter l’angoisse en voiture et au volant. Une séance d’hypnothérapie permet effectivement d’accéder à notre inconscient. Là où sont ancrés nos souffrances et nos traumatismes. Changer leur effet sur votre comportement et vos réactions demande ainsi de travailler sur ces aspects. En s’adressant directement à votre subconscient, le thérapeute sera en mesure de transformer les sentiments négatifs que vous pouvez éprouver à l’égard de la conduite et des véhicules en général en sensations positives. Cela se fait principalement à travers suggestions positives.

En résumé, la peur en voiture est un sentiment tout à fait légitime. C’est d’autant plus vrai si vous avez vécu une expérience traumatisante incluant une voiture. Pour minimiser les risques d’accident que peuvent provoquer les crises d’angoisse dans ce cas, il convient toutefois de chercher des solutions pour vous calmer. Respiration abdominale, exercices de relaxation ou encore hypnose, à vous de faire le choix ! Mais tout cela ne servira à rien si vous ne travaillez pas d’abord sur votre confiance en vous.

Et voilà ! Partagez vos expériences et vos autres astuces en commentaire si vous souhaitez.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :