Complexe de supériorité
0
4
0
4

Complexe de supériorité : que faire pour le surmonter ?

Accueil » Travailler son image de soi » Complexe de supériorité : que faire pour le surmonter ?

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Sur 10 personnes montrant un complexe de supériorité, 9 cachent en réalité un manque de confiance en elles-mêmes. Difficile à croire, n’est-ce pas ? C’est normal, puisque ces individus ont toujours l’habitude de montrer beaucoup de prétention. On a alors tendance à penser qu’ils ont une énorme confiance en eux. Et pourtant, certains experts affirment que leur manie de critiquer les autres et leur vantardise reflètent un complexe d’infériorité refoulé. Pour vaincre ce mal, il faut donc commencer par travailler sa confiance en soi et son estime de soi. Savoir penser de manière positive et s’entourer de personnes bienveillantes est aussi impératif.

Je vous explique.

Qu’est-ce que le complexe de supériorité ?

Le syndrome de supériorité est en premier lieu défini comme un trouble psychiatrique. La plupart des gens qui en sont atteints sont des hommes. Il s’agit d’un mécanisme de défense automatique, mis en place par l’esprit lorsqu’il se sent menacé.

Eh oui, cette tendance narcissique et cette fierté démesurée sont à 90 % des cas une manière de cacher leur problème de confiance en soi. En d’autres termes, un complexe d’infériorité. Du moins, c’est ce qu’en dit Alfred Alder, médecin et psychothérapeute autrichien.

D’autres disent pourtant que développer à la fois un complexe d’infériorité et un complexe de supériorité ne peut être possible. Mais en analysant bien, nous pouvons en effet faire la relation entre les deux.

sentiment de supériorité

Est-il mauvais d’avoir beaucoup d’estime de soi ?

Vous entendez souvent que l’on doit toujours avoir une bonne estime de soi. Mais le fait est qu’une estime de soi surdimensionnée peut devenir toxique. De fait, elle peut contribuer à l’apparition du syndrome de supériorité.

Ce trouble n’est pas problématique pour tout le monde. Cependant, il peut aussi être chronique et nous causer beaucoup de tort. Il peut engendrer un mal-être profond et des problèmes de relations interpersonnelles. Si le complexe de supériorité atteint ce niveau ou s’en rapproche, il faudra prendre les mesures adéquates le plus tôt possible.

Pourquoi avons-nous des complexes ?

Nous avons tous un petit complexe. Mais pour quelles raisons ? La réponse peut se baser sur trois possibilités.

Un manque de confiance en soi

On se compare aux autres, on n’aime pas telle ou telle partie de notre corps, on méprise une certaine part de notre personnalité… On commence alors à éprouver des insécurités. Et ce genre de sentiments peuvent être à l’origine d’un complexe d’infériorité, voire un complexe de supériorité. En effet, les personnes ayant des tendances narcissiques ont peu, voire aucune confiance en elles-mêmes. En fait, il s’agit d’une réaction psychologique tout à fait normale et chacun de nous en a fait l’expérience. Malheureusement, au lieu d’apprendre à être plus sûr de soi, certains préfèrent se forger une fausse identité.

L’habitude du succès

La cause n’est pas toujours forcément un sentiment d’infériorité. Au contraire, certains développent un certain degré de narcissisme avec une vie pleine de succès. Cela peut être par leurs accomplissements, leurs talents, leur intelligence ou même leur physique. Leur complexe de supériorité se développe par la prise de conscience de ce qu’il y a de bien dans leur vie.

Ils se sentent puissants, peut-être même parfaits. Ils finissent alors par mépriser tout ce qui est, selon eux, en dessous… Ce qu’ils jugent ne pas être à leur hauteur. Et ce genre de sentiment peut être conscient ou non.

Le fruit de l’éducation

Elle est toujours très influente dans ce que nous devenons. C’est un peu similaire au fait d’avoir accumulé succès après succès. Mais ici, ce sont surtout la famille ou les enseignants qui sont responsables de l’évolution du complexe de supériorité. Si par exemple l’enfant est toujours favorisé à la maison ou à l’école, il va se sentir supérieur à tout le monde, qu’il peut avoir tout ce qu’il veut.

Comment sait-on si on souffre du syndrome de supériorité ?

Les individus souffrant de ce problème peuvent ne pas s’en rendre compte par eux-mêmes. Toutefois, il est possible de le remarquer par leur comportement. Prêtez attention aux signes pour déceler la présence de ce complexe :

  • Une anxiété : ils n’aiment pas montrer qu’ils ne sont pas capables, car ils angoissent à l’idée que cela puisse ruiner leur réputation. Le complexe de supériorité fait qu’ils se soucient trop de leur image.
  • Des sautes d’humeur : leur sentiment d’infériorité et leur désir de parfaire leur image causent d’énormes conflits internes. Ils sont alors sujets à une instabilité de l’humeur.
  • L’envie de tout contrôler : leur complexe leur procure un intérêt pour le leadership. Mais leur véritable motif est de dominer et d’être craints de tous. Ils risquent de faire régresser le groupe plutôt que de le faire avancer.
  • Toujours vouloir avoir raison : ils veulent toujours prouver qu’ils sont parfaits, que tout ce qu’ils disent est vrai. Leur complexe de supériorité leur donne le désir insatiable de prouver l’autre a toujours tort.
  • Exagérer dans leurs narrations : car ils sont avides d’empathie et d’attention. C’est comme s’ils étaient atteints du syndrome de Munchausen.
  • La condescendance : pensant valoir mieux que quiconque, ils critiquent, font des commérages et ne veulent s’associer à personne.
  • Le sentiment d’être au-dessus de tout : Ils pensent pouvoir faire tout ce qu’ils veulent et personne ne peut les en empêcher. Oui, pas même la loi elle-même.
  • Un manque d’altruisme : trop occupés à travailler leur image, ils ont peu de place pour les autres dans leur vie.

syndrome de supériorité

Complexe de supériorité : est-il possible de le soigner ?

Les professionnels s’accordent pour dire que chacun d’entre nous abrite un sentiment de supériorité en lui. Son intensité varie simplement d’une personne à l’autre. Mais dans certains cas, il peut être maladif, en particulier lorsque l’on parle de personnalité narcissique.

« Une personnalité narcissique relève de la psychiatrie » (Dr Frédéric Fanget)

Ainsi, si vous détectez une trace de sentiment de supériorité qui puisse être pathologique, vous devez rapidement trouver un moyen d’y remédier. Oui, car il est bel et bien possible de soigner le complexe de supériorité.

Comme vous le savez, il s’agit surtout d’un problème de confiance en soi. Alors, pour vous en sortir, il va surtout falloir apprendre à vous aimer. Mais attention, il faudra faire attention à rester dans le juste milieu. Avoir confiance en vous vous permettra alors d’avancer de manière sûre, sur le long terme.

Afin de booster votre confiance en vous et de guérir vos complexes, vous pouvez choisir de procéder par vous-même. Ou bien, vous pouvez vous faire aider. Parfois, se confier à quelqu’un est amplement suffisant pour guérir de ses maux internes.

Quelques astuces pour vaincre le complexe de supériorité

Vous ou quelqu’un de votre entourage présentez les signes d’un syndrome de supériorité qui s’avère pathologique ? Alors, un traitement s’impose dès maintenant afin de préserver votre bien-être et sauver votre vie sociale. Pour soigner votre complexe, plusieurs solutions vous sont disponibles.

Identifier ses points forts et les mettre en avant

Vous vous efforcez à avoir l’air parfait alors qu’en réalité vous avez peu d’assurance ? Alors, il est temps de regagner confiance en vous. Pour ce faire, vous pouvez commencer par lister toutes les bonnes choses à votre sujet. Cela peut vous aider à combattre votre complexe de supériorité. Nous avons tous de bons côtés, que ce soit dans notre personnalité ou sur notre physique. Posez-vous alors les questions suivantes :

  • Qu’est-ce que vous aimez chez vous ?
  • Qu’est-ce que votre entourage complimente le plus ?
  • Quels sont vos meilleurs accomplissements dans la vie ?
  • Quels sont les domaines dans lesquels vous excellez ?

Et si vous peinez à vous souvenir de vos points forts et vos prouesses, n’hésitez pas à demander à votre entourage. Vous devez ensuite les mettre en valeur, vous en servir pour booster votre estime de vous-même.

Soigner le complexe de supériorité en pensant positif

Arrêtez de toujours voir le verre à moitié vide. Vous avez des défauts ? Bien entendu, comme tout le monde. Vous avez commis telle ou telle erreur auparavant ? Ce n’est pas grave, l’échec ne définit en rien la personne que vous êtes ou celle que vous allez devenir. Vous avez peur de ne pas être doué pour faire ceci ou cela ? Détendez-vous et ayez un peu plus confiance.

Vous n’avez pas besoin d’atteindre la perfection, encore moins de prouver votre supériorité. Penser de manière négative vous angoisse et vous enfonce plus loin dans votre complexe de supériorité. Personne ne vous en voudra si votre vie n’est pas parfaite. Alors, tâchez tout simplement de rester vous-même, aimez-vous tel que vous êtes, restez positif.

Arrêter de constamment se comparer aux autres

Notre manie à nous comparer à d’autres personnes nous empêche d’atteindre l’acceptation de soi. En faisant cela, nous nous focalisons sur ces gens et non sur nous-mêmes. Pourtant, ils sont aussi humains que nous. Ils ont leurs qualités et leurs défauts. Ils ont aussi leurs propres complexes.

Ainsi, si vous souhaitez vous débarrasser de votre complexe d’infériorité ou complexe de supériorité, lâchez prise sur les comparaisons.

En outre, en finir avec les comparaisons vous évitera aussi de chercher un moyen de critiquer d’autres personnes pour vous mettre en valeur. Dire du mal des autres ne peut pas vous aider à surmonter vos problèmes. À la place, pourquoi ne pas vous concentrer sur votre propre développement ? C’est bien plus profitable que de rabaisser les gens ou d’essayer de montrer une image factice de vous-même. D’ailleurs, vous ne le savez pas, mais peut-être que les personnes que vous enviez jalousent aussi certains de vos atouts !

Accepter l’échec pour vaincre le complexe de supériorité

La peur d’échouer est un facteur majeur de votre anxiété. Mais de la même manière que vous ne devez pas vous forcer à être parfait, vous ne devez pas non plus vous efforcer à tout réussir. Si vous subissez un échec, ne ruminez pas dans votre coin à penser que cela va détruire votre réputation. Aussi, n’ayez pas peur du jugement des autres. Vous n’avez pas besoin de vous justifier devant qui que ce soit.

Ce qu’il faut faire, c’est apprendre à relativiser, à considérer l’échec comme une occasion d’apprendre, à changer et fixer de nouveaux objectifs.

Guérir le complexe de supériorité : bien s’entourer

Vaincre le sentiment de supériorité inclut aussi de combattre son complexe d’infériorité. Bien sûr, cela commence par vous-même. Mais le fait d’être entouré de personnes positives, compréhensives et bienveillantes vous aidera aussi à progresser. Faites-vous entourer par des amis sincères et une famille qui vous encourage à être le meilleur de vous-même. Ayez aussi à vos côtés des gens prêts à vous corriger en cas d’erreur.

En échange, essayez également de vous rapprocher d’eux, d’être plus à l’écoute. Ils pourraient avoir beaucoup de choses à vous apprendre.

Prendre soin de soi pour surmonter son complexe

Combattre le complexe de supériorité peut aussi inclure d’adopter un meilleur mode de vie. Vous avez donc besoin de bien prendre soin de votre corps. Pour ce faire, commencez dès maintenant à avoir une alimentation plus soignée. En addition, essayez de pratiquer une activité sportive, hydratez-vous et dormez suffisamment.

Mais ce n’est pas tout. Vous devez aussi prendre soin de votre esprit, de votre santé mentale. Rien ne vaut le fait d’avoir un esprit sain dans un corps sain, comme on dit. À titre d’exemple, vous pourriez méditer, vous ouvrir à de nouvelles passions ou redécouvrir vos anciens loisirs.

Autres moyens pour combattre le complexe de supériorité

Par ailleurs, voici d’autres moyens qui pourraient vous aider à vous débarrasser de votre complexe :

  • La psychothérapie : se décharger de ses sentiments négatifs fait toujours un très grand bien. Pour cela, se confier à un psychologue est une des meilleures solutions. Il est le plus à même de comprendre vos soucis, vos traumatismes et vous aider à vous en défaire.
  • L’hypnose : cette méthode s’avère efficace pour soigner différents troubles liés au cerveau. Outre l’aide du psychothérapeute, vous pouvez opter pour l’autohypnose pour gagner confiance en vous. Elle peut contribuer à traiter votre complexe d’infériorité.

Souffrir du complexe de supériorité ne fait pas forcément de vous la pire personne qui existe. Mais si vous constatez que votre comportement a des impacts négatifs sur votre vie, il est temps d’apprendre à le contrôler.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :