Apprendre à relativiser
0
9
0
9

Apprendre à relativiser : 5 astuces pour être plus zen au quotidien

Accueil » Travailler son image de soi » Apprendre à relativiser : 5 astuces pour être plus zen au quotidien

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute participer au Challenge des Actionneurs : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à… 5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

La plupart d’entre nous ne s’en rendent pas toujours compte, mais on laisse souvent la négativité prendre le dessus. Il suffit d’observer nos réactions face à une situation inconfortable ou désagréable. On a plus tendance à dramatiser les choses, plutôt que de chercher une solution. Et pourtant apprendre à relativiser comporte bien plus d’avantages. En effet, cette alternative vous permet d’évacuer le stress, de diminuer la pression que vous vous imposez à vous-même, mais aussi d’accueillir les énergies positives. Cela peut même vous aider à améliorer votre santé mentale, la clé de l’épanouissement personnel. Vous pourriez par la même occasion reprendre confiance en vous et, indirectement, améliorer votre image de soi.

Arrêter de se plaindre, ne plus prendre les choses trop à cœur, apprendre à rationaliser, favoriser la pensée positive et le lâcher prise, découvrez dans cet article les astuces qui pourront vous aider à apprendre à relativiser.

C’est quoi « savoir relativiser » ?

Une petite recherche dans le dictionnaire donnera la définition : « Faire perdre son caractère absolu à (quelque chose) en le mettant en relation avec quelque chose du même genre, ou en le plaçant dans un contexte ». Une explication un peu vague et abstraite, je vous l’accorde. Alors, allons un peu plus loin vers l’origine de ce mot. Ce serait en effet un terme apparu vers la fin du 13e siècle. Il viendrait en réalité du latin « relativus » (relatif) ayant une référence à un autre terme « relatio » (relation/rapport).

Apprendre à relativiser, par extension, peut ainsi renvoyer au fait de prendre conscience que chaque situation dépend d’une relation à quelque chose d’autre. Prenons un exemple. Vous avez remarqué que votre partenaire est assez distant aujourd’hui. Mais cette mauvaise humeur est peut-être due à sa longue journée épuisante. Au lieu d’assumer directement qu’il est fâché contre vous, vous pouvez alors prendre en compte cette relation entre la fatigue et sa mauvaise humeur. Et c’est ça relativiser. C’est votre faculté à voir le problème dans son ensemble, plutôt que d’en tirer des conclusions hâtives.

Apprendre à relativiser vous invite alors à vous éloigner des réactions spontanées pour penser d’une manière plus rationnelle. Lorsque vous arrêtez de donner une réponse immédiate à un problème, vous avez la possibilité d’avoir une vue d’ensemble et d’ainsi mieux évaluer la meilleure manière de réagir.

arrêter de se plaindre

Quelle est l’importance de cette compétence ?

Dans le monde hyperconnecté d’aujourd’hui, les informations fusent de partout. Cette surabondance d’informations a d’ailleurs un nom : « l’infobésité ». Notre cerveau n’arrive plus à traiter tous ces renseignements. C’est alors à ce moment que nous commençons à adopter un comportement passif face aux événements. Apprendre à relativiser nous permet alors premièrement de filtrer les informations que nous utiliserons, de manière à mieux réagir au bon moment.

En effet, la passivité nourrit nos différentes peurs inconscientes. Pire encore, nous nous laissons ainsi submerger par un tsunami d’émotions négatives, tout simplement parce qu’on croit à tort que nous ne pouvons rien faire pour améliorer la situation. Nous nous sentons alors coincés, ce qui nous incite ensuite à être agressifs et irritables (à cause de la frustration que cela peut créer).

Eh bien, justement, vous devez reprendre votre vie en main. Quand on arrive à apprendre à relativiser, on a effectivement la capacité de prendre le temps de regarder la situation dans son ensemble. Cela entraînera alors un changement de perspective. Vous parvenez ensuite à modifier votre jugement et votre réaction pour enfin changer l’orientation de vos pensées. Mieux encore, vous êtes en mesure de développer votre confiance en soi, tout simplement parce que vous ne vous laissez plus guider par vos sentiments. Vous êtes capable de recentrer votre attention sur ce qui est important et sur vos priorités.

Cette compétence est donc indispensable pour mieux être au contrôle de sa vie.

Apprendre à relativiser : comment y arriver ?

Savoir relativiser est certes indispensable pour améliorer son confort au quotidien. Il s’agit aussi d’un excellent exercice pour travailler la confiance en soi. Cependant, ce n’est pas toujours aussi facile. Pour obtenir des résultats, vous devez fournir les efforts nécessaires. Avant toute chose, mettez-vous également dans le bon état d’esprit. Ensuite, posez-vous toujours 3 questions clés avant de donner une réponse à un événement :

  1. Pourquoi cette situation se produit-elle ?
  2. Quelle est la chose la plus importante là ?
  3. Quelles sont les différentes pièces du puzzle qui ont contribué à cette situation ?

Pour apprendre à relativiser, il s’avère également indispensable de vous entraîner à modifier votre processus de pensée. Voici alors 5 autres astuces pour vous aider à prendre du recul lorsqu’il le faut.

Trouver l’équilibre entre les 4 humeurs

Selon la théorie des humeurs, le corps humain est constitué de 4 éléments qui correspondent chacun à un organe (ou une substance), qui lui-même est relié à un tempérament prédominant. Cette notion a été initialement élaborée par Hippocrate. Selon elle, un déséquilibre à ce niveau serait effectivement à l’origine des sautes d’humeur et empêcherait de bien réagir face à une situation. Pour apprendre à relativiser, il est ainsi intéressant de se pencher sur ces 4 humeurs. À savoir :

  • L’air → Le sang (produit par le foie et le cœur) → La positivité (joie, optimisme, confiance en soi, sociabilité)
  • Le feu → La bile jaune → La violence (la colère, la force, la vitalité, la passion)
  • L’eau → Le flegme → Le sang-froid (le calme, la rationalité)
  • La terre → La bile noire → La mélancolie (la tristesse, le chagrin)

Pour rétablir la balance entre ces 4 humeurs, il existe une tisane composée d’ortie, de pissenlit, d’achillée millefeuille et de romarin officinal.

Apprendre à relativiser, c’est aussi arrêter de dramatiser les choses

« N’en fais pas toute une montagne. » Est-ce qu’on vous a déjà dit ça un jour ? Eh bien, pourquoi ne pas en faire autant avec vous-même ? En effet, vous n’avez pas forcément de quelqu’un d’autre pour vous le rappeler. En réalité, lorsqu’on est face à un problème ou une situation désagréable, la plupart d’entre nous ont tout de suite tendance à regarder le mauvais côté. Mais s’il est temps de changer de stratégie ? Pourquoi ne pas concentrer votre énergie sur ce qui en vaut la peine ?

Apprendre à relativiser vous évitera également de donner une réponse immédiate, irréfléchie, qui vous épuisera émotionnellement. La réaction sera effectivement plus violente (colère, grande tristesse, frustration, irritabilité…). La solution ? Prendre du recul avant de traiter une information. À chaque fois que vous êtes face à un problème ou à un choc quelconque, prenez d’abord une grande respiration. Ne laissez pas vos pensées vous envahir tout de suite. Concentrez-vous uniquement sur l’air qui rentre et qui sort de votre poumon.

Ne pas prendre les choses trop à cœur

Cela peut sembler facile, mais beaucoup n’y arrivent pas, ce qui les empêche d’apprendre à relativiser. Quand quelqu’un vous manque de respect ou fait quelque chose qui ne vous plaît pas, il est très facilement de considérer cela comme une attaque personnelle. Alors, soit vous vous fâchez parce que vous n’arrivez pas à passer l’éponge, soit vous vous blâmez, pensant que c’est à cause de vous. Ce deuxième scénario est plus susceptible de prendre place lorsqu’on a un problème de confiance en soi ou d’image de soi. Mais quoi qu’il en soit, tout ne vous concerne pas forcément.

Le monde ne tourne pas autour de vous. Apprendre à relativiser, c’est l’accepter. Mais cette fois-ci, dans l’idée où votre entourage n’adopte pas toujours un comportement désagréable, uniquement à cause de vous. Il faut ainsi faire preuve de discernement.

  • Est-ce que cela vous concerne vraiment ?
  • Pouvez-vous y faire quelque chose ?
  • N’y a-t-il pas un autre facteur externe qui entre en jeu ?

Ces questions vous permettront d’avoir une vue d’ensemble sur la situation. Aussi, pensez à :

  • Rationaliser vos pensées ;
  • Arrêter la rumination mentale et les discours internes négatifs ;
  • Mieux maîtriser vos émotions ;
  • Apprendre à lâcher-prise ;
  • Utilisez des outils comme la méthode EFT.

Apprendre à relativiser et à rationaliser ses pensées

Quand nous sommes face à une situation que nous appréhendons, nous perdons souvent notre moyen. Notre peur de l’inconnu reprend le dessus dans ces moments, jusqu’à nous empêcher de penser de manière rationnelle. La même chose peut même arriver quand un événement qui vous avez fait du mal dans le passé se reproduit. Dans ce cas, l’anxiété anticipatoire devient omniprésente. Vous êtes inquiet, et les « et si » empoisonne vos pensées. Tout cela rend difficiles la prise de décision et l’atteinte des objectifs.

C’est alors pour cela que vous devez apprendre à relativiser afin d’adopter le bon comportement. Mais que faire exactement ?

  • Accueillez d’abord vos émotions, n’essayez pas de les refouler ;
  • Déterminez l’origine de votre crainte ;
  • Faites la paix avec votre passé ;
  • Apprenez ensuite à prendre du recul et à démêler le passé du présent ;
  • Posez-vous les bonnes questions pour rationaliser vos pensées (Pourquoi cette situation me fait-elle peur ? Quel est le pire qui puisse arriver ? Comment ça peut tourner mal ?).

Vous pouvez également vous aider de quelques méthodes efficaces pour obtenir des résultats plus vite. Pour apprendre à relativiser, il existe notamment certaines approches qui s’avèrent plus utiles que d’autres. À savoir :

  • La méditation pleine conscience (vous apprendrez à vous concentrer uniquement sur le moment présent) ;
  • La méthode Vittoz (cette thérapie psychosensorielle vous permettra de vous remettre à l’écoute de vos émotions et de vous libérer des réactions automatiques) ;
  • La psychologie transpersonnelle (elle encourage la connaissance de soi, et surtout de ses limites) ;
  • La programmation neurolinguistique (elle se base sur les schémas comportementaux pour proposer des attitudes plus profitables) ;
  • La visualisation créatrice (idéale pour contrer l’incertitude et apprendre à relativiser, et ce, grâce à la reprogrammation du subconscient).

prendre du recul

Adopter la pensée positive

« Il n’y a rien qui soit entièrement en notre pouvoir sinon nos pensées. » — René Descartes

La pensée positive n’est pas un concept totalement nouveau. Depuis longtemps, il est effectivement largement reconnu que les pensées ont un impact direct sur notre santé psychologique, mais aussi physique. Les avantages que vous pouvez en tirer sont d’ailleurs très nombreux (réduction du stress, prise de risque, dépassement de soi, maîtrise des émotions, etc.). Il y a également ce qu’on appelle « prophétie autoréalisatrice », une notion intéressante pour apprendre à relativiser puisqu’elle propose que nos pensées finissent toujours par se matérialiser. Alors, pensez positivement et des choses positives se produiront. C’est aussi simple que cela !

Cependant, une chose est sûre, c’est que la pensée positive ne nous vient pas naturellement. Il faut de l’entraînement et de véritables efforts. Cela se fait notamment par le changement des habitudes au quotidien. Pensez par exemple à :

  • Pratiquer l’autodérision (l’humour diminuera la pression) ;
  • Maintenir une bonne hygiène de vie (un esprit sain dans un corps sain) ;
  • Voir une opportunité d’apprentissage dans chaque difficulté pour apprendre à relativiser ;
  • Recourir à l’autosuggestion (excellente comme technique d’auto hypnose pour avoir confiance en soi) ;
  • Arrêter de vous plaindre (vous n’êtes pas victime de la vie, trouvez plutôt des solutions) ;
  • Faire preuve d’optimisme et pratiquer une meilleure acceptation de soi.

Comment prendre du recul pour mieux avancer ?

L’image de soi, tout comme la confiance en soi, joue un rôle primordial dans ce processus. Une bonne vision de votre personne vous encouragera à exploiter pleinement votre potentiel et la faculté à puiser dans vos forces vous permettra d’améliorer votre image de soi. Alors, pour apprendre à relativiser, pensez aussi à faire un travail sur l’image que vous vous faites de vous-même. Ne soyez pas très sévère envers votre personne. Traitez-vous avec bienveillance et indulgence.

De même, pratiquez le lâcher-prise. C’est quelque chose de simple et pourtant, la majorité d’entre nous n’y arrive pas.

  • Lorsque vous faites face à un événement que vous ne pouvez pas contrôler, la meilleure chose à faire est certainement de l’accepter.
  • Concentrez-vous sur les axes de votre vie sur lesquels vous pouvez agir.
  • Respirez un bon coup si vous êtes sur le point de craquer.
  • Redirigez votre pensée sur ce qui est important.

Apprendre à relativiser : que retenir ?

Savoir relativiser n’est pas une qualité innée. Il s’agit bel et bien d’une compétence à développer. Cela signifie que vous devez fournir les efforts nécessaires pour obtenir des résultats. Vous pouvez recourir à certaines méthodes comme la méditation pleine conscience, la méthode Vittoz, la psychologie transpersonnelle, la PNL ou encore la visualisation créatrice pour vous aider à cet égard. Pensez également à changer vos habitudes au quotidien. Arrêtez de vous plaindre constamment et tournez-vous plutôt vers le positif et les solutions.

Et voilà, vous avez toutes les clés en main pour apprendre à relativiser. Alors, à vous de jouer maintenant.

Partagez l’article sur les réseaux s’il vous a plu.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le challenge des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

CHALLENGE INÉDIT : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en ligne et en direct pour redonner du SENS à votre vie.

Retrouvez enfin confiance en vous et en vos capacités à réussir sans être angoissé et stressé dès que vous devez passer à l’Action.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DU 26/01 AU 30/01 : Redonnez du SENS à votre vie grâce au challenge des Actionneurs.