Peur nocturne
0
0

Peur nocturne : ses causes et comment la vaincre

Accueil » Articles divers » Peur nocturne : ses causes et comment la vaincre

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

La peur nocturne ou la peur de la nuit est une phobie qui crée une énorme angoisse autant chez les adultes que chez les enfants. Dès que la nuit tombe, elle nous rend inquiets, voire terrifiés et ne nous donne aucunement l’envie d’aller nous coucher. Elle peut être causée par différents facteurs, dont certains traumatismes vécus auparavant. De plus, elle peut avoir des conséquences désastreuses sur notre vie. Quoi qu’il en soit, il existe tout de même des solutions pour gérer ce problème. Le fait de reprendre confiance en soi représente une des solutions à privilégier pour s’en débarrasser.

Les détails.

La peur nocturne : qu’est-ce que c’est ?

La phobie de la nuit, comme le nom l’indique, se traduit par une crainte accentuée et maladive de la nuit. Elle est également connue sous le nom de nyctophobie ou angoisse nocturne et figure parmi les craintes irraisonnées. Pour faire simple, l’enfant ou l’adulte qui y est sujet redoute le fait de se retrouver dans le noir.

En effet, si la plupart des enfants sont réticents à dormir sans veilleuse, ce mal abrite pareillement les grands. Ceci, bien que les cas soient plus rares chez ces derniers. Le souci, c’est qu’elle devient vite handicapante. La peur nocturne peut, par exemple, vous faire rester debout toute la nuit. Ceci, entraînant des épisodes d’insomnies pouvant avoir un impact sur votre vie quotidienne.

Bien sûr, il n’est pas réellement question de craindre l’obscurité elle-même. L’angoisse nocturne s’explique surtout par la peur de ce qui risque de se passer une fois dans le noir. En d’autres termes, ce que le sujet appréhende le plus, ce sont les dangers qui le guettent. Évidemment, il s’agit la plupart du temps de situations créées par sa propre imagination.

Les causes possibles de cette phobie

peur de la nuit

Pour ce qui est des causes possibles de la peur nocturne, elles peuvent être assez nombreuses.

Cause physiologique de la nyctophobie

On peut d’abord parler de facteurs physiologiques. En tant qu’êtres humains, nous comptons énormément sur nos sens. Nous ressentons notamment le besoin de voir notre entourage afin de nous assurer d’avoir le contrôle. C’est pour cela que nos yeux constituent une des parties les plus importantes de notre corps. Une fois que nous sommes privés de notre vision, nous avons tendance à nous sentir désemparés. Ceci, en particulier, car le danger se révèle dès lors impossible à identifier.

Cette raison peut alors expliquer le fait qu’une personne est atteinte de peur nocturne. Il se peut qu’elle ne supporte pas le fait de ne pas pouvoir voir, ce qui est en fait quelque chose de tout à fait naturel.

Peur de la nuit liée à un traumatisme

Une personne ayant traversé une situation traumatisante dans le noir peut développer une nyctophobie. Effectivement, la peur peut être associée à un événement précis comme un cambriolage, une agression, un épisode de paralysie du sommeil ou une rupture amoureuse. Se retrouver dans le noir fait ressurgir les souvenirs du moment ou de l’endroit et crée un sentiment d’angoisse profond.

Autres causes possibles de la peur nocturne

Les crises d’angoisse dont les sujets souffrent la nuit peuvent aussi être causées par d’autres facteurs. Les personnes très stressées, fatiguées ou qui traversent des périodes difficiles y sont également enclines. L’anxiété peut aussi être à l’origine de cette phobie. Elle peut entraîner une peur de l’abandon ou le fait d’imaginer des présences dans l’obscurité.

Par ailleurs, l’angoisse de la nuit s’explique aussi parfois par la peur de se confronter à soi-même. Les individus souffrant de dépression ou de troubles psychiatriques sont souvent plus sensibles à cela. C’est pour cette raison que ces personnes-là sont fréquemment atteintes de peur nocturne. Ceci, car c’est généralement la nuit que toutes les pensées et les sentiments négatifs viennent nous hanter. Tout cela a pour effet de nous torturer, nous rendre plus malheureux et nous fatiguer davantage.

Pour finir, nous pouvons aussi relier cette crainte à des problèmes de confiance en soi. Effectivement, ceux ou celles qui manquent de confiance en elles-mêmes ont du mal à supporter le fait de se retrouver seuls. Ceci, en particulier dans le noir.

Peu importe la raison, la nyctophobie constitue un mal dont on doit impérativement se débarrasser. De fait, ses conséquences se révèlent assez importantes.

La peur nocturne et ses conséquences

Les répercussions de la peur de la nuit peuvent se révéler assez graves, surtout une fois qu’elle interfère dans votre vie quotidienne. Elle a tout d’abord des effets néfastes sur la qualité du sommeil. Or, nous savons que lorsque ce dernier est altéré, cela entraîne des situations peu agréables. En effet, les troubles du sommeil tel que l’insomnie vous rend vulnérables au stress, à la dépression et autres troubles psychologiques. De plus, cela peut affecter votre quotidien, en commençant par exemple par votre productivité au travail.

L’angoisse générée par la peur nocturne vous empêche par ailleurs de dormir et donc de vous reposer pleinement. Ceci aura pour effet de vous rendre de plus en plus exténué jusqu’à même affaiblir votre système immunitaire.

D’un autre côté, cette peur irrationnelle de la nuit a également quelques mauvaises séquelles sur les enfants. Ils peuvent :

  • refuser de dormir seuls ;
  • refuser de se coucher sans veilleuse ;
  • sucer leur pouce pour trouver du réconfort ;
  • mouiller leurs lits presque tous les soirs…

Aussi, si aucune mesure n’est prise dès le plus jeune âge, cette peur risque de suivre les petits en grandissant.

Peur nocturne : comment la reconnaître ?

Pour ceux qui ne sont pas étrangers aux symptômes de la crise d’angoisse, cette phobie sont faciles à reconnaître. Oui, car la manière dont les deux se manifestent est à peu près la même.

En premier lieu, les personnes sujettes à la peur de la nuit peuvent ressentir des vertiges, des nausées, des troubles intestinaux ou avoir l’estomac noué. Aussi, elles peuvent éprouver des difficultés respiratoires, voire un sentiment d’oppression au niveau de la poitrine. Elles peuvent également se retrouver victimes d’une arythmie cardiaque, transpirer et trembler de la tête aux pieds. En addition, la peur nocturne peut aussi se caractériser par une gorge sèche ou une difficulté à avaler sa salive. Tout ceci peut aussi s’accompagner d’une tension musculaire et de spasmes.

Bien entendu, il existe des signes autres que les manifestations physiques. Par exemple, les individus ayant une nyctophobie peuvent être en proie à des changements d’humeur. Aussi, sous l’effet de leur peur irrationnelle, les victimes peuvent se confronter à un blocage mental. Elles deviennent souvent incapables de penser de manière objective. Elles ruminent des idées négatives, reflétant habituellement leur manque de confiance en soi.

Voici également d’autres symptômes pouvant vous permettre d’identifier la peur nocturne :

  • la peur de se retrouver face à quelqu’un pouvant vous blesser ;
  • la peur des monstres, des fantômes, etc. ;
  • l’utilisation de stratégies d’évitement ;
  • la crainte des lieux obscurs ;
  • la sensation d’un danger imminent…

Est-il possible de se débarrasser de la nyctophobie ?

Comme tous les autres types de phobies, il existe des moyens de soigner cette peur de la nuit. Nous avons par exemple vu des astuces pour guérir la peur de l’eau, surmonter la phobie des orages ou encore vaincre la peur de la mort.

Ceci dit, pour vaincre une phobie telle que la peur nocturne, la prise de médicaments tels que les somnifères ne constitue pas toujours la meilleure solution. Certes, cette méthode peut se révéler intéressante quand il s’agit d’atténuer les symptômes de l’angoisse de la nuit. Cependant, cela dure seulement le temps de vous endormir. Les nuits suivantes, ils risquent de refaire surface de façon plus intense.

Il s’agit plutôt de trouver des solutions qui permettent d’effacer graduellement l’angoisse nocturne et qui feront effet sur le long terme. Ainsi, je vais vous orienter vers des techniques plus douces, plus efficaces pour vous aider à la combattre.

La peur nocturne : les différents moyens de s’en débarrasser

Vous souhaitez vous défaire de cette peur qui vous habite et qui surgit à chaque tombée de la nuit ? Voici quelques conseils que vous pouvez appliquer pour lutter contre l’angoisse nocturne.

Pratiquer des activités relaxantes pour mieux dormir

Lorsque la journée est sur le point de s’achever, vous commencez à avoir l’esprit agité et cela dure toute la soirée. Ceci, réduisant encore et encore votre temps de sommeil. Pour remédier à cela, pourquoi ne pas essayer de vous calmer avec une activité apaisante ? Réduire les symptômes de la peur nocturne sera plus facile de cette façon.

Par exemple, au lieu de stresser vos yeux et votre cerveau en restant collé à votre téléphone, remplacez l’appareil par un livre. Évidemment, il est question de lire des histoires qui vous apaisent. En plus de vous détendre, cela vous permettra aussi de revivre les souvenirs d’enfance, notamment de la lecture avant le coucher.

En outre, la méditation, le yoga ou les exercices de respiration peuvent aussi vous être d’une grande utilité pour se déstresser. Sinon, pratiquer un sport aide également à s’endormir plus facilement (au minimum deux heures avant le coucher).

Combattre la peur nocturne en regagnant confiance en soi

nyctophobie

« Je suis seul », « je suis nul », « personne n’a besoin de moi »… Ces pensées qui affluent dans la tête constituent une des raisons qui peuvent garder éveillé la nuit. Si c’est votre cas, il est ainsi important d’apprendre à avoir un peu plus confiance en vous. Cela vous permettra de combattre les idées négatives qui vous submergent. Avoir une meilleure estime de soi et se faire confiance est la clé pour dompter ses peurs plus facilement. Cela peut servir contre la peur de l’échec et ça marche aussi contre la peur nocturne !

Essayez par exemple la visualisation positive, ou encore une des activités déjà citées un peu plus haut. En effet, vous pouvez aussi vous servir de la méditation pour être plus sûr de vous et du yoga pour booster votre confiance en vous.

Si vous avez besoin de petits mots d’encouragement, n’hésitez pas à parcourir ces citations sur la confiance en soi. Rien de mieux que de belles paroles pour flatter votre self-confidence et vous aider à tout affronter !

Faire appel à la psychothérapie pour contrer l’angoisse nocturne

Vaincre la peur nocturne se révèle également réalisable en se faisant aider par un psychologue. En effet, demander de l’aide reste toujours une option et peut d’ailleurs s’avérer plus efficace. Ce professionnel sera à votre écoute et saura trouver les moyens adaptés pour vous aider à surmonter cette peur. Il peut faire appel à plusieurs approches pour vous venir en aide. En voici deux exemples :

  • La technique d’exposition : cette méthode consiste à vous faire confronter votre peur. Ceci, afin de vous apprendre à combattre petit à petit la source de votre angoisse. Certes, cette technique un peu intense pour surmonter la peur nocturne peut se révéler efficace. Néanmoins, gardez en tête que vous devez le faire uniquement avec l’accompagnement d’un psychothérapeute.
  • La thérapie de désensibilisation : il s’agit d’une méthode qui a pour but de vous laisser vous exprimer librement au sujet de votre phobie. Votre thérapeute vous fera ensuite passer par une série de situations que vous devrez dominer l’une après l’autre.

Bien entendu, rien ne vous oblige à passer par ces épreuves. Tout dépendra du degré d’intensité de votre phobie et du diagnostic de votre spécialiste.

Que faire pour les enfants atteints de peur nocturne ?

La peur de l’obscurité et de la nuit est courante chez les enfants. Pour aider votre bambin à vaincre sa nyctophobie, essayez les astuces suivantes :

  • l’aider à se focaliser sur les bons moments qu’il passera le lendemain ;
  • être à l’écoute et le réconforter avec votre présence ;
  • le rassurer en nommant sans filtre ses sentiments et lui dire que vous êtes là ;
  • balayer les croyances (monstres, fantômes…) au lieu de dire que vous allez les combattre ;
  • programmer de petits rituels apaisants avant le coucher (ex. : lecture de livres).

Alors, en savez-vous plus sur la peur nocturne ? Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à partager. Si vous souhaitez, parlez aussi de votre expérience dans la section commentaire.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :