Maîtrise de soi
0
4
0
4

Maîtrise de soi, une condition sine qua non à la paix intérieure

Accueil » Travailler son image de soi » Maîtrise de soi, une condition sine qua non à la paix intérieure

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute participer au Challenge des Actionneurs : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à… 5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Êtes-vous le genre de personnes à s’emporter pour un rien ? Perdez-vous souvent le contrôle de vos actions lorsque vous êtes en colère ? Regrettez-vous généralement les mots que vous avez pu dire dans une dispute ? Eh bien, il est temps de développer la maîtrise de soi. En effet, nous ne devons pas laisser nos émotions et nos pulsions diriger notre vie. Bien au contraire, nous avons le privilège d’avoir le pouvoir de contrôler nos réactions face à une situation donnée. Cependant, beaucoup conviendraient à dire qu’il n’est pas toujours facile de garder son calme. Surtout quand on ne cesse pas de tester nos limites. Alors, naturellement, nous choisissons de contre-attaquer. Mais saviez-vous que vous pourriez gagner encore plus en privilégiant le contrôle de soi dans certains ? D’ailleurs, la confiance en soi, la connaissance de soi et la patience peuvent vous aider à cet égard.

La maîtrise de soi : de quoi s’agit-il exactement ?

Lorsqu’on aborde ce sujet, chacun d’entre nous a sa propre manière de le décrire. On retrouve notamment l’expression contrôle de soi ou le terme autodiscipline. Mais dans tous les cas, on parle ici tout simplement de votre capacité à vous retenir de vous laisser aller face à une situation désagréable. Ce serait par exemple le cas si quelqu’un vous insulte, fait quelque chose qui vous agace ou vous expose à des gestes et paroles agressifs. En d’autres termes, on évalue ici votre aptitude à réguler vos émotions.

Toutefois, un problème subsiste avec la maîtrise de soi : les émotions constituent une réaction instinctive et automatique. C’est-à-dire que, lorsqu’un événement se présente, un ensemble de réactions se présentera à vous. Si votre partenaire vous provoque par exemple, votre cerveau évaluera d’abord la gravité de l’« agression ». Vous observerez ensuite des manifestations physiques de votre mécontentement (vous allez adopter une certaine posture ou expression faciale). Votre corps et votre esprit demanderont ensuite une réaction de votre part. C’est ce qui encouragera le passage à l’acte. Vous allez dire certaines choses ou agir d’une manière précise.

Eh bien ! La maîtrise de soi, c’est justement votre aptitude à vous contenir à ce moment-là. En effet, si les émotions sont « incontrôlables » d’une certaine façon, ce n’est pas le cas des réactions. Cela signifie que vous n’êtes pas obligé de donner une réponse immédiate à un stimulus. Un parfait contrôle de soi vous demandera plutôt de prendre du recul… pour éviter les réactions disproportionnées. C’est pour cela qu’on parle de réguler ses émotions et ses pulsions.

contrôle de soi

Quel est l’intérêt de développer cette « soft skill » ?

On a parlé de soft skills dans un précédent article (identifier ses compétences). Et la maîtrise de soi en est un exemple parfait. D’ailleurs, cultiver cette compétence comporte de nombreux avantages.

  1. Elle vous aide à développer votre résilience. Qu’est-ce que cela signifie ? Que vous êtes capable de vous contenir en cas de crise. Ce mot se réfère effectivement à votre aptitude à affronter le stress intense, mais aussi à s’adapter à chaque situation. Cela veut dire que vous ne vous laissez pas facilement emporter par la colère, mais aussi par la jalousie, l’envie ou les autres émotions néfastes qui minent votre énergie.
  2. Ensuite, on peut également citer la promotion de la concentration. En effet, la maîtrise de soi vous encourage à vous concentrer sur l’essentiel, ce qui est important. Au travail par exemple, vous pourriez être performant si vous savez éliminer les distractions liées aux sentiments.
  3. Bien évidemment, cette prise de recul vous donne aussi l’occasion d’analyser la situation dans son ensemble. Pourquoi cela se produit-il ? Quelle est ma part de responsabilité ? Comment puis-je y remédier ? Lorsque vous empêchez vos émotions d’obscurcir votre jugement, vous êtes plus efficace et vous parvenez à prendre des décisions profitables.
  4. Par ailleurs, vous saurez également faire de meilleurs choix. La maîtrise de soi vous permet effectivement de juger avec objectivité la réponse à donner. Ce sera notamment le moment idéal d’améliorer votre capacité d’adaptation ou de prendre des mesures adéquates pour apporter des changements favorables.
  5. Mais par-dessus tout, vous pourriez aussi promouvoir vos compétences relationnelles. Vous pourriez communiquer avec assertivité. Vous exprimez vos sentiments de la bonne manière. Et vous partagez vos désirs et vos envies avec discernement.

Que faire pour garder le contrôle sur soi ?

Parmi les qualités les plus importantes de la vie, et aussi celles qui manquent à beaucoup de monde, la maîtrise de soi figure sûrement en tête de liste. Et pourtant, il s’agit d’un outil incontournable pour favoriser la paix intérieure et améliorer l’image de soi. Une grande partie du succès et de la réalisation des objectifs reposent également sur elle. Alors, comment la cultiver ? Les astuces sont aussi nombreuses que diverses, mais aujourd’hui, nous allons nous pencher sur 3 éléments : la confiance en soi, la connaissance de soi et la patience. Bien entendu, une grande partie du travail dépend aussi des bonnes habitudes, mais surtout de la volonté et de l’autodiscipline. Ainsi, n’oubliez donc pas d’y mettre l’effort nécessaire.

Maîtrise de soi et confiance en soi

La première étape consiste donc à gagner en confiance en soi. En effet, les deux notions sont interdépendantes. Un contrôle de soi sain n’est possible que si vous avez foi en vous. Là où la capacité de réguler ses émotions consiste à donner une réponse appropriée face à une situation présentant un caractère d’imprévisibilité et de soudaineté, la confiance en soi se caractérise plutôt par votre aptitude à vous dire : « c’est mon choix, je m’y tiens ». Les deux peuvent vous apporter des avantages bien distincts, mais dans le cas de la maîtrise de soi, on va plutôt observer une facilité de mettre en perspective ses propres envies et de faire entendre ses besoins.

Le secret ici serait donc d’avancer petit à petit. Ne vous bousculez pas. Être sûr de soi est un processus qui prend du temps. Vous n’y arriverez pas du jour au lendemain. De même, vous ne vous libéreriez pas de votre impulsivité en un clin d’œil. Alors, faites quelques exercices au quotidien qui peuvent vous permettre à la fois de développer votre confiance en soi et votre contrôle de soi. Pour une plus grande maîtrise de soi, pensez notamment à :

  • Avoir une attitude amicale avec vous-même (cela vous permettre d’éviter la souffrance interne qui risquera de se refléter dans vos rapports avec les autres) ;
  • Soyez à l’écoute de vos besoins (cela vous conférera un sentiment de satisfaction et de bien-être) ;
  • Apprenez de vos erreurs du passé, des éléments qui ont fait basculer une situation en un problème énorme (gestes, paroles, actes…) ;
  • Dépassez les ruminations mentales sur ce que vous avez pu faire pendant une situation donnée (servez-vous-en plutôt pour améliorer vos interactions futures).

Maîtrise de soi et connaissance de soi

C’est simple : il ne peut y avoir de maîtrise sans connaissance. C’est comme avec votre voiture. Vous ne pouvez pas maîtriser ses performances sur route si vous n’avez aucune idée de comment ça marche une voiture. Eh bien, c’est exactement la même chose ici. Si vous ne savez pas comment vous avez l’habitude de réagir face au stress ou pourquoi vous ressentez une émotion précise sous pression (quelle qu’en soit l’origine), vous ne pourriez pas reprendre le dessus. C’est justement pour cette raison que la connaissance de soi s’avère aussi indispensable pour arriver à la maîtrise de soi.

Encore une fois, on parle ici de votre capacité de contrôler vos désirs et vos envies, vos réactions naturelles. Vous pourriez alors réguler ce que vous voulez pour ne pas ainsi tomber dans l’excès. Pour ce faire, vous devriez alors évaluer clairement et objectivement par la réflexion et l’introspection vos réactions habituelles. S’il n’est pas possible d’atteindre une objectivité totale sur soi-même cependant, vous pouvez tout à fait faire un travail sur vous pour mieux vous connaître. Alors :

  • Déterminez vos valeurs et établissez le code moral selon lequel vous voulez vivre ;
  • Reconnaissez vos limites pour une plus grande maîtrise de soi (les choses que vous seriez prêt à tolérer ou non) ;
  • Découvrez votre personnalité unique (qui êtes-vous ? comment êtes-vous ? que voulez-vous ?) ;
  • Décidez de ce que vous voulez pour votre avenir (quel est votre rêve ? quelle est votre ambition ?) ;
  • Concentrez-vous sur vos propres intérêts (qu’aimez-vous faire ? que voulez-vous dans la vie ?) ;
  • Découvrez vos forces et vos faiblesses (cela vous aidera pour une meilleure acceptation de soi).

D’ailleurs, connaître vos limites peut également vous aider à dire non sans culpabiliser lorsque quelque chose vous déplaît ou ne vous enthousiasme pas.

Maîtrise de soi et patience

Avez-vous l’impression de vous emporter pour un rien ? Êtes-vous souvent à la recherche d’un résultat immédiat ? Ou peut-être parle-t-on de vous comme quelqu’un de colérique et de susceptible ? Et si le problème venait tout simplement de votre impatience ? En effet, la patience est une vertu et elle est indispensable à une vie sereine et épanouie. Malheureusement, ce n’est pas aussi facile pour certaines personnes de développer cette capacité. C’est simple, on entend beaucoup plus souvent « ma patience a des limites » qu’autre chose. Pour beaucoup, la maîtrise de soi est difficile à atteindre. La plupart d’entre nous n’aiment pas être jugés injustement. Nous détestons qu’on nous impose des tâches qu’on ne veut pas faire. Et il nous arrive à tous de nous énerver pour rien. Résultat ? Nous nous mettons sur la défensive et vous savez la suite.

Et pourtant, saviez-vous que la patience a aussi ses bons côtés ? Elle nous permet de prendre des décisions réfléchies, non biaisées par les émotions que nous éprouvons à cet instant. Elle nous offre également la possibilité d’améliorer nos relations interpersonnelles en faisant preuve d’une plus grande maîtrise de soi. Mais par-dessus tout, elle nous assure une vie saine et équilibrée.

prendre du recul

Alors, que faire pour développer votre patience ? Apprenez tout simplement à :

  • Comprendre pourquoi vous éprouvez ce sentiment d’impatience ;
  • Concentrer votre attention sur ce qui en vaut la peine (comma ça, vous éviterez la multitâche et vous empêchez à votre esprit de s’éparpiller) ;
  • Adopter une attitude plus positive en changeant votre perspective et votre regard sur chaque situation ;
  • Dépassez vos croyances limitantes qui vous disent que vous ne pouvez rien laisser passer ;
  • Utilisez la technique de la visualisation positive pour une meilleure maîtrise de soi.

Comment garder son calme face à la provocation ?

Ce n’est pas aussi simple n’est-ce pas ? Après tout, comment ne pas réagir quand quelqu’un teste tout simplement nos limites ? Certaines personnes ont même le don de nous énerver particulièrement. Mais si je vous disais que la meilleure attitude à adopter dans ce genre de situations n’est pas toujours l’énervement. En effet, ne faites pas ce plaisir de vous voir en colère à votre interlocuteur. D’ailleurs, l’indifférence fait souvent beaucoup plus mal. Mais ce n’est pas vraiment ça la maîtrise de soi. Cela ne veut pas vraiment dire apprendre à rendre la pareille. (Il m’a fait mal, donc je vais lui faire mal aussi.) En réalité, le but n’est pas de répondre au mal par le mal.

Je vous propose ainsi une réponse plus saine et plus profitable aux deux parties : l’empathie. Bien souvent, nous évaluons le comportement d’une personne par l’impact qu’il a sur nous. Par exemple, votre ami ne cesse de vous dire « sors dès maintenant de cette relation toxique ». Vous pouvez penser qu’il est jaloux de votre couple. Ce qui vous énerve. Mais la maîtrise de soi vous demande de prendre du recul. Ce faisant, vous verrez qu’il se soucie surtout de votre bien-être. Peut-être que cet ami ne se rend également pas compte que ses paroles vous blessent.

Le moral de l’histoire ?

  • Prenez le temps d’observer ce qui se passe réellement.
  • Considérez chaque situation dans son ensemble.
  • Ne condamnez pas immédiatement.
  • Reconnaissez également la motivation réelle de la personne.
  • Faites tout simplement preuve d’empatie.

Que retenir ?

Le contrôle de soi n’est pas facile à atteindre, mais il est bel et bien possible de le développer. La maîtrise de soi vous permettra d’ailleurs d’être plus serein au quotidien et de mieux faire face à la pression, au stress et à l’imprévu.

  1. Pour la cultiver, travaillez d’abord votre confiance en soi. Cela vous permettra d’être plus sûr de vous et de vos choix.
  2. Ensuite, apprenez à mieux vous connaître (vos limites et vos envies). C’est aussi le moment de renforcer votre caractère.
  3. Et enfin, faites preuve de patience pour évaluer objectivement chaque situation.
Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le challenge des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

CHALLENGE INÉDIT : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en ligne et en direct pour redonner du SENS à votre vie.

Retrouvez enfin confiance en vous et en vos capacités à réussir sans être angoissé et stressé dès que vous devez passer à l’Action.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DU 26/01 AU 30/01 : Redonnez du SENS à votre vie grâce au challenge des Actionneurs.