Croyances limitantes
0
3
0
3

Croyances limitantes : comment les dépasser pour une vie plus épanouie ?

Accueil » Travailler son image de soi » Croyances limitantes : comment les dépasser pour une vie plus épanouie ?

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Tout le monde aspire à la réussite, n’est-ce pas ? C’est simple, on a tous des objectifs, des projets, des souhaits. Et même lors de ces périodes où vous perdez foi en tout, vous désirez toujours quelque chose. Mais saviez-vous que, souvent, c’est vous-même qui vous barrez la route ? En effet, les croyances limitantes ne sont pas rares. Quasiment chacun d’entre nous les crée dans notre esprit par moment. Pour certaines personnes, cela devient même une habitude, les empêchant ainsi d’avancer dans leur vie. Un processus d’autosabotage prend alors place. Vous vous retrouvez à agir à l’inverse de votre intérêt. Pire encore, vous le faites sans même vous en rendre compte.

Si ce comportement s’avère particulièrement nocif cependant, vous pouvez tout à fait le combattre. Et ce, notamment à l’aide de la méthode Coué, du pouvoir du « comme si » et des défis.

Que signifie « avoir des croyances limitantes » ?

Une définition simple dans le dictionnaire présente la croyance comme étant « le fait de croire en une vérité ». Cela suggère qu’elle vous est fpropre et dépend entièrement de votre manière à percevoir une chose. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons tous des croyances différentes face à un même sujet. Prenons par exemple l’argent. Qu’est-ce qu’il évoque en vous ? Pour certains, il peut s’agir d’un symbole de pouvoir, tandis que pour d’autres, il sera synonyme de cupidité. Selon votre conviction donc, l’argent sera quelque chose de négatif ou de positif.

Eh bien, les croyances limitantes se passent de la même manière. Au fil des années, vous développez différentes croyances envers votre propre personne. Elles peuvent vous aider à renforcer vos performances, mais parfois, elles peuvent aussi vous empêcher d’exploiter votre plein potentiel… Elles deviennent restrictives. Vous voyez, ce sont ces phrases du genre :

  • Je suis trop vieux pour…
  • Je ne peux pas tout avoir.
  • Il/elle fera sûrement mieux que moi.
  • Je ne l’aurai jamais ce…
  • Je ne peux pas le faire.
  • Ce n’est pas pour moi.
  • Je ne le mérite pas.
  • Les risques sont trop gros.

Mais les croyances limitantes peuvent aussi se manifester à travers des mots qu’on dit trop souvent. C’est par exemple le cas du traditionnel « trop beau pour être vrai », de l’emblématique « l’enfer, c’est les autres » ou encore de l’impitoyable « trop bon, trop con ».

Pourquoi et comment naissent ces pensées ?

croyances restrictives

Les croyances restrictives ont différentes origines, mais en général, elles proviennent de notre propre expérience. Dans la majorité des cas, elles sont le fruit d’un traumatisme passé. Lorsque vous faites face à un événement troublant, votre cerveau enregistre effectivement son impact sur votre bien-être. Les croyances limitantes peuvent ainsi venir du fait que vous avez déjà vécu cette même situation, mais vous vous étiez confronté à un échec ou à une émotion particulièrement difficile. Parfois cependant, ce n’est pas vous-même qui a subi cette expérience, mais plutôt vos ascendants. Cela a d’ailleurs un nom : la psychogénéalogie.

Un grand nombre d’entre elles se développent également dans l’enfance… Là où vous n’êtes pas encore capable de traiter convenablement chaque information. Votre éducation et les valeurs qu’on vous a inculquées peuvent jouer en votre défaveur. Les enseignements sont ainsi à l’origine de vos croyances limitantes. Peut-être que vos parents vous ont appris à être humble, à ne pas être trop ambitieux.

Mais il peut aussi s’agir d’une blessure émotionnellement pénible. Les paroles blessantes et les rabaissements psychologiques ont peut-être creusé votre problème de confiance en soi. Résultat : vous n’êtes pas conscient de votre propre capacité. Cependant, les croyances populaires peuvent aussi avoir un impact sur votre perception de la réalité. Les diktats de la beauté vous ont dit que vous devez faire du 34 pour être jolie, et voilà que vous vous croyez trop grosse pour être aimée.

Quoi qu’il en soit, les croyances limitantes se distinguent en 3 grandes catégories selon le père de la PNL (programmation neuro-linguistique), Richard Wayne Brandler. À savoir :

  • L’impuissance (je ne suis pas capable de le faire) ;
  • Le désespoir (je ne peux pas y arriver) ;
  • La dévalorisation (je ne mérite pas de l’obtenir).

Êtes-vous conscient de leur existence ?

Pour combattre un problème, il faut d’abord reconnaître son existence. Logique, non ? Et pourtant, c’est aussi l’étape la plus difficile dans la mesure où nous ne prenons souvent pas conscience qu’elles sont là. Mais c’est justement pour ça qu’il est aussi important d’identifier ses croyances limitantes, et par la même occasion, les peurs inconscientes.

Pour ce faire, un véritable travail sur soi s’impose. Vous devez d’abord faire le point sur votre vie en général, mais aussi sur vos réactions. Un exercice qui peut s’avérer efficace est notamment d’observer vos réactions habituelles. Concrètement :

  • Prenez une feuille ;
  • Notez toutes vos croyances ;
  • Déterminez celles qui favorisent l’amélioration ou la croissance et celles qui vous limitent ;
  • Reconnaissez les schémas malsains dans votre vie et les défis récurrents ;
  • Notez également les situations dans lesquelles vous réagissez souvent de manière négative.

De manière générale, ces croyances limitantes sont néanmoins formulées d’une manière bien particulière. Elles comportent des :

  • « toujours » (c’est toujours la même chose) ;
  • « jamais » (je ne pourrais jamais réussir à…) ;
  • « personne » (personne de sain d’esprit ne le ferait) ;
  • « tout le monde » (tout le monde fait comme ça donc…) ;
  • « je ne suis pas assez... » (je ne suis pas assez intelligent pour y arriver) ;
  • « chaque fois » (chaque fois, c’est pareil) ;
  • « je suis trop... » (je suis trop timide pour le faire).

Comment surmonter ces croyances limitantes ?

Tout d’abord, ces croyances ne reflètent pas vos limites intellectuelles. Sachez-le. D’ailleurs, vous pouvez surmonter ces dernières en aiguisant vos connaissances. La lecture, le partage, les challenges, les challenges sportifs…, de nombreuses activités peuvent notamment vous aider à stimuler votre intelligence. Dans le cas des croyances restrictives en revanche, vous avez le potentiel, mais vous vous empêchez de l’utiliser. Que ce soit par peur ou par appréhension, vous vous limitez vous-mêmes. Cela peut même devenir une vraie obsession.

Heureusement, il est tout à fait possible de les surmonter. Voici nos 5 astuces.

La méthode Coué face aux croyances limitantes

Se basant sur la pensée positive, les travaux d’Émile Coué — psychologue français du XXe siècle — ont fait écho dans de nombreuses autres études sur le pouvoir du subconscient. Une méthode d’autosuggestion pratiquée sous forme de mantra a même été baptisée « la méthode Coué ». Il s’agit d’un parfait exemple d’auto hypnose pour avoir confiance en soi, mais aussi pour améliorer sa vie de manière générale. En effet, cette approche vise à « reprogrammer » votre subconscient à l’aide de suggestion positive. Elle s’avère particulièrement efficace pour combattre les croyances limitantes.

Si la plus célèbre de ses phrases est : « Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux », les possibilités sont en réalité infinies. Cela signifie que vous pouvez formuler vos propres affirmations positives en fonction de votre objectif. Le principe est simple : vous identifiez une croyance restrictive et vous prononcez son exact opposé. Par exemple, au lieu de vous dire : « je ne peux pas réussir », vous allez prononcer à haute voix une phrase comme : « je peux y arriver et je vais y arriver ».

Vos croyances limitantes deviendraient ainsi de puissants mantras.

Le pouvoir du « comme si »

Ce n’est plus un secret pour personne, notre discours interne et nos pensées inconscientes influencent nos sentiments, notre comportement, notre santé, nos relations et tous les aspects de notre vie en général. Parfois, c’est même comme ça que vous nourrissez votre complexe d’infériorité. Alors, la deuxième solution est de les contourner. Connaissez-vous ce fameux aphorisme anglais « fake it until you make it » ? Eh bien, c’est exactement ce que vous devez faire ici. Faites semblant que ça marche jusqu’à ce que ça marche vraiment.

Les croyances limitantes seront ainsi beaucoup plus faciles à combattre. Par exemple, vous vous dites constamment que vous n’avez pas les capacités requises pour parler en public. La prochaine fois que vous devriez présenter une réunion, faites comme si vous êtes le meilleur des orateurs au monde. Vous avez des lapsus ? Pas grave. Vous bégayez un peu au début ? Pas de souci, continuez.

Bien évidemment, un peu de pratique ne vous fera pas de mal. Alors, un petit exercice devant le miroir et le tour est joué. Mettez en place un scénario dans votre tête et imprégnez-vous votre personnage. Les croyances limitantes disparaîtront d’elles-mêmes.

travail sur soi

La formulation de nouvelles croyances

On l’a déjà vu précédemment, mais les affirmations positives représentent un excellent moyen pour être plus sûr de soi. Cependant, n’oubliez pas que l’action est la clé. Cela ne sert à rien de formuler dix mille mantras si vous n’êtes pas prêt à les mettre en pratique. Plus souvent vous répéterez votre puissante phrase, plus vite votre subconscient l’enregistrera comme une information et un fait.

Néanmoins, ne vous contentez pas d’une phrase banale, en laquelle vous allez vous-même être perplexe. Adoptez plutôt des croyances zéro limite. Les croyances limitantes ne vont s’en aller que si vous mettez le paquet.

  • Imaginez-vous dans un monde où vous avez le pouvoir de tout accomplir.
  • Considérez cet exercice comme une étape cruciale, celle qui vous mènera vers le changement.
  • Servez-vous de la visualisation créatrice, si besoin.
  • Inspirez-vous de ce qui vous motive et de ce qui vous rend vraiment heureux.
  • Donnez-vous tous les moyens pour réussir.
  • Croyez en votre capacité de réussite.
  • Mais surtout, visez haut, visez loin.

C’est peut-être aussi le moment idéal pour apprendre comment avoir du caractère.

Les défis pour contrer les croyances limitantes

Un autre excellent exercice à faire est également de se lancer des défis. En effet, les challenges stimulent le cerveau. Ils vous encouragent à sortir de votre zone de confort. Ils vous incitent à puiser dans vos réserves pour atteindre votre cible. Et quoi de mieux que cela pour vous remotiver et retrouver votre foi en vous ? Cela vous aidera par la même occasion à croire en votre potentiel. Et même si vous échouez, cela constitue encore une excellente opportunité d’apprentissage. Vous pourriez en tirer des leçons, renforcer vos compétences et combler vos lacunes.

Pour combattre les croyances limitantes, attaquez-vous alors à de nouveaux objectifs constamment. Bien évidemment, les exemples sont aussi nombreux que divers. Vous n’auriez que l’embarras du choix, mais en général, il s’agit de :

  • L’apprentissage d’une nouvelle langue ;
  • La conversation avec un inconnu ;
  • L’établissement d’une liste de lecture ;
  • L’exposition à votre pire peur ;
  • La promotion du bien-être physique et psychologique ;
  • Le travail de la confiance en soi

La foi en l’inconnu

La peur de l’inconnu est quelque chose auquel nous ne pensons pas tant que ça. Et pourtant, elle peut aussi nourrir les croyances limitantes. Elle provient généralement d’une sensation intérieure qui vous dit que quelque chose de mauvais est sur le point de se produire. Elle se présente sous de nombreuses formes et reste tout à fait normale dans la majorité des cas. Pour cause, la société dans laquelle nous vivons est en constante évolution. Les mentalités changent et les désirs ne sont plus les mêmes.

Dans ce cas, vous pouvez utiliser de simples exercices de respiration et de relaxation pour l’atténuer. Mais lorsque la peur de l’inconnu devient constante jusqu’à vous empêcher d’avancer dans votre vie et à développer de nouvelles croyances limitantes, c’est le signe qu’il est temps d’intervenir. Alors, que faire ? C’est simple : réapprenez à croire en la vie. Cela signifie que vous devez lâcher prise et commencer à profiter vraiment du moment présent. Ne vous souciez plus de tout et de rien. Conservez votre énergie pour la mettre dans des activités qui vous tiennent plus à cœur.

Parfois, tout ce que vous avez à faire est de suivre le flow. Relâchez la pression et commencez à vivre, tout simplement…

Et voilà ! Vous savez tout maintenant pour combattre vos croyances limitantes. Si vous avez d’autres conseils à donner, n’hésitez pas à laisser un commentaire. Et si l’article vous a plu, cliquez sur le bouton de partage.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.