complexe d'infériorité
0
6
0
6

Complexe d’infériorité : comment le reconnaître et s’en débarrasser ?

Accueil » Travailler son image de soi » Complexe d’infériorité : comment le reconnaître et s’en débarrasser ?

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

« Je n’y arriverai pas », « Je suis trop nul », « Tu fais mieux que moi », « Elle est plus jolie »… Si une personne se dit souvent ce genre de chose dans la vie, c’est qu’elle fait alors forcément face à un complexe d’infériorité. Elle a toujours l’impression que les autres sont meilleurs, plus beaux, plus intelligents qu’elle. Et elle les envie, mais ne sait trop que faire pour pouvoir les égaler. Se sentant vulnérable, l’individu en question aura tendance à se replier sur lui-même à cause de son complexe. Ce problème représente alors un vrai frein dans l’épanouissement personnel et peut entraîner d’importantes souffrances intérieures.

Il devient ainsi une nécessité pour une personne victime de ce complexe d’arrêter de se comparer aux autres et de s’accepter telle qu’elle est. Ce faisant, elle reconnaîtra enfin qu’elle constitue un individu à part entière.

Le complexe d’infériorité en quelques lignes

On parle d’un sentiment d’infériorité lorsque l’on se sent moins intéressant que les autres. Cela est le résultat d’une fixation sur un élément de notre propre personne que l’on juge être un défaut handicapant.

Il peut notamment s’agir d’un souci :

  • Physique : comme avoir les oreilles décollées, avoir une chevelure rousse, être de petite taille, avoir quelques rondeurs, etc.
  • Intellectuel : comme lorsque l’on a du mal à comprendre ce que les autres, eux, ont compris.
  • Psychologique : les personnes timides ou perfectionnistes présentent souvent un complexe d’infériorité.

 

Sachez que ce sentiment trouve ses origines selon différents contextes :

  • Une enfance éprouvante à cause de parents peu indulgents qui rabaissent ou critiquent en permanence les défauts et les erreurs de l’enfant. Une fois adulte, celui-ci présentera alors des complexes.
  • Une personnalité ancrée à l’individu, comme la timidité ou le perfectionnisme que nous venons d’ailleurs de citer. Ce sont effectivement des personnes qui manquent d’assurance et qui se déstabilisent facilement.
  • Le manque d’estime de soi résultant de la comparaison avec les autres et la surestimation démesurée de ces derniers.

sentiment d'infériorité

Le complexe d’infériorité impacte négativement la vie de tous les jours. En somme, vous risquez de vous retrouver dans les situations suivantes si vous pensez à longueur de journée que vous êtes moins bien que les autres :

  • Burn-out (cadre professionnel)
  • Relations toxiques (cadre personnel)
  • Isolement social à cause de la peur des autres
  • Angoisse chronique
  • Dépression (cas les plus extrêmes)

Sentiment d’infériorité : les signes qui ne trompent pas

Vous devez être capable de pouvoir identifier les différents signes d’un sentiment d’infériorité afin de venir à bout de cette situation manifestement néfaste.

Complexe d’infériorité et hypersensibilité

Lorsque les autres disent du mal de nous ouvertement ou critiquent ce que l’on a réalisé, il va de soi que l’on ressent un petit pincement au cœur. Mais chez les personnes qui ont une impression d’infériorité, cette sensibilité est décuplée. Ces individus prennent en effet toujours les commentaires très à cœur. Et souvent, ils croient que les autres ne voient jamais le bon en eux. D’ailleurs, ils méprisent même les critiques constructives destinées dans l’unique but de les aider à devenir meilleurs.

Les personnes qui ont un complexe d’infériorité broient alors souvent du noir tout au long de la journée, lorsqu’on leur fait une remarque. Et ils rejouent en boucle le scénario en pensant à toutes les choses qu’ils auront dû faire/dire pour éviter ou contrattaquer la situation.

Vous aimez vous isoler

Un individu qui a toujours l’impression de se sentir en dessous des autres préfère s’isoler dans son coin. Il appréhende de discuter et d’échanger avec les autres, car il a peur que ses idées ne soient pas assez intéressantes, qu’on le jugera de stupide.

S’il s’agit notamment d’un complexe d’infériorité à cause du physique, la personne évitera de se mêler aux autres, car elle craint le regard de la société. Elle a peur que les autres ne la rejettent à cause de sa différence et préfèrera se tapir dans l’ombre.

Des projets qui n’arrivent jamais à terme

Quand on a l’impression que les autres font toujours tout bien et mieux que nous, cela nous freine dans nos projets. Nous craignons que nos compétences ne suffissent pas pour mener à bien un projet comme il se doit. De fait, le découragement et la peur de l’échec s’emparent alors de nous.

Ce complexe d’infériorité va alors amener la personne à immédiatement penser qu’elle fonce droit vers l’échec, car les idées des autres sont largement mieux que les siennes et qu’elle ne fera jamais le poids. Elle va alors renoncer à ses différents projets sans même qu’ils n’aient vu le jour. Et ce, même si durant l’élaboration du plan avec toutes les étapes, tout était réellement bien pensé pour aboutir à un projet viable et potentiellement réussi.

Entre autres, sachez également que la procrastination s’ajoutera au lot de vos mauvaises habitudes. En effet, à cause de votre complexe d’infériorité, vous pensez à tort que vous ne pourrez réellement commencer les choses que lorsque vous aurez assez de temps, assez d’argent, assez de talent. Vous repoussez alors souvent tout pour plus tard en attendant « le bon moment ».

Un perfectionnisme à outrance

Nous avons vu précédemment que celui qui a un sentiment d’infériorité présente souvent un caractère de perfectionniste. Ce trait sera d’autant plus renforcé en se basant sur le fait que la plupart du temps, la personne pense qu’elle présente des lacunes par rapport aux autres.

Pour compenser cette faille, l’individu sentira alors le besoin de masquer son complexe d’infériorité. Comment faire autrement à part travailler dix fois plus que les autres ? Dans votre tête, vous vous dites que vous allez prendre le temps pour tout revoir en détail afin d’écarter toute forme d’erreur. En agissant ainsi, la personne pense que les autres ne pourront pas lui faire de reproche, car elle a tout fait selon les règles de l’art.

Les challenges vous font peur

Comme on se dit que les autres vont forcément nous devancer bien loin, on préfère éviter toute forme de compétition à cause de notre complexe d’infériorité.

Les personnes qui ont ce ressenti décident alors de leur sort avant même d’avoir concrètement agi. Elles sont immédiatement convaincues qu’elles n’y arriveront pas, et se contentent souvent de rester spectatrices.

Ce genre de personne redoute surtout la concurrence parce que ce qu’elle voit en premier, c’est le point où l’autre semble relativement être meilleur. La personne complexée va alors généraliser le cas et se dire que l’autre est meilleur que lui dans son ensemble. Ces individus omettent complètement le fait que l’autre a surement des failles dans certains domaines.

Complexe d’infériorité et négligence de soi

Quand vous vous sentez moins important que les autres, les besoins de ces derniers passent alors au détriment des vôtres. Autrement dit, à cause de votre complexe, vous êtes prêts à faire ce que les autres demandent. D’ailleurs, vous avez souvent du mal à dire non. Dans votre tête, vous pensez peut-être qu’en agissant ainsi, les autres vous seront reconnaissants, ce qui flattera alors votre égo. Mais sachez qu’il s’agit en réalité d’une générosité mal placée. En vous pliant toujours face aux autres, vous devenez un larbin dans la société.

Par ailleurs, notez qu’à cause d’un complexe d’infériorité, une personne aura souvent tendance à penser qu’elle ne mérite pas l’attention et l’amabilité des autres. Vous prenez les marques de sympathie comme de faux-semblants et les compliments comme des paroles en l’air. Vous considérez également la gentillesse des autres envers vous comme une sorte d’adulation pour obtenir un service en retour. Pourtant, l’autre n’a pas de mauvaises intentions ou autre idée derrière la tête. Il est gentil avec vous, un point, c’est tout. C’est tout simplement votre manque d’estime de vous qui vous joue des tours.

Comment vaincre le complexe d’infériorité ?

Voici de précieux conseils pour combattre efficacement votre sentiment d’infériorité.

Arrêtez de toujours vouloir polariser les choses

Avant tout, vous devez oublier les diktats imposés par la société : être roux est moins important qu’être blond, il vaut mieux être de grande taille qu’être petit, ceux qui ont de bons diplômes méritent un meilleur travail que ceux qui n’ont pas réussi leurs études, etc. Ces contextes de spécifications vous emmèneront à réaliser des comparaisons et à vous trouver alors des défauts qui n’en sont probablement pas.

Vous verrez que votre complexe d’infériorité disparaîtra lorsque vous aurez cessé de polariser les choses et de vous comparer aux autres. Ce faisant, vous allez également constater que ce que vous considérez comme un défaut représente une qualité pour autrui.

Focalisez-vous sur vos qualités

Comme nous l’avons précisé au début, présenter un complexe, c’est faire une fixation sur vos défauts. Et si vous vous focalisiez alors plutôt sur vos qualités au lieu de vous attarder sur vos points faibles ?

Pour ce faire, vous ne devrez plus vous préoccuper de ce que les autres pensent de vous — notamment s’il s’agit de pensées négatives. Votre complexe d’infériorité ne s’estompera que si vous arrêtez de vous soucier du regard des autres.

Reconnaissez que l’échec n’est pas une fatalité

À cause de votre complexe, vous n’osez pas les choses. Pourtant, il faut que vous sachiez que personne ne réussit jamais tout d’un seul coup. D’ailleurs, même les grandes personnalités ont dû faire face à des échecs avant de réussir.

Lorsque vous échouez, considérez alors la situation comme une leçon. Ne vous apitoyez pas sur votre sort à tout le temps vous dire que vous ne serez jamais capable de rien.

négligence de soi

Coupez les ponts aux relations toxiques pour oublier votre complexe d’infériorité

Les mauvaises fréquentations ne feront que vous rendre encore plus vulnérable. Pour ne plus vous sentir intérieur aux autres, choisissez les personnes qui vous entourent. Éloignez-vous des amis trop critiques, de ceux qui sont trop négatifs. Les mauvaises ondes émises par ces personnes vont forcément vous déteindre.

Préférez en revanche les personnes positives, indulgentes, qui vous encouragent et vous conseillent.

Cultivez votre différence et faites-en un tremplin

« Faites de votre différence une force et cultivez-la, car elle est rare et donc précieuse » — Noémie Pannetier

Pour supprimer votre complexe d’infériorité, vous devez prendre conscience que vous n’avez pas à avoir honte de votre différence. Celle même que vous considérez notamment comme un défaut. Au contraire, vous devez en faire un atout pour vous démarquer.

Par exemple, vous trouverez de nombreux mannequins « grande taille » qui ont carrément cassé les codes comme quoi, il faut avoir une silhouette svelte pour pouvoir défiler sur le catwalk. Vous trouverez aussi des personnes de petite taille faire sensation sur les grandes scènes musicales…

Osez être vous-même !

Ne cessez jamais d’apprendre pour en finir avec votre complexe d’infériorité

Pensez à développer vos compétences et apprenez quelque chose de nouveau. Nouvelle langue, cours de cuisine, musique, formation professionnelle, etc. Ce ne sont pas les options qui manquent. Cela vous permettra par la même occasion de peut-être découvrir des talents autrefois cachés ?

Acquérir de nouvelles connaissances vous fera rendre compte que tout bien pesé, vous n’êtes pas moins incompétent que telle ou telle personne. Votre estime de vous n’en sera alors que boostée. Et vous vous sentirez plus épanoui.

En somme, si l’on veut une meilleure vie sociale, il est important de se débarrasser à tout jamais de notre complexe d’infériorité. À présent, vous savez que faire pour mieux constituer votre avenir et transformer vos relations et votre approche envers les autres. Grâce à ces conseils, vous serez en mesure de vous accepter complètement tel que vous êtes, sans plus vous comparer aux autres. Votre complexe ne sera alors qu’un mauvais souvenir. Et d’ailleurs, il n’était peut-être même qu’un fruit de votre imagination ?

Alors, êtes-vous victime de ce complexe ou connaissez-vous un proche qui en souffre ? N’hésitez pas à partager l’article pour aussi les aider.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.