Savoir prendre du recul
0
0
0
0

Savoir prendre du recul, la clé pour être serein au quotidien

Accueil » Travailler son image de soi » Savoir prendre du recul, la clé pour être serein au quotidien

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute participer au Challenge des Actionneurs : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à… 5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Aujourd’hui, l’un des conseils que vous entendrez le plus est certainement « il faut savoir aller de l’avant ». Lorsque nous faisons face à un problème, de quelque nature que ce soit, notre instinct nous pousse effectivement à donner une réponse immédiate. Rupture ? Il faut se remettre en selle tout de suite. Perte d’emploi ? Il faut décrocher un nouveau poste le plus vite possible. Et même quand il s’agit uniquement d’une remarque désagréable, on a tendance à réagir instantanément. C’est comme ça que la plupart d’entre nous ont oublié l’importance et l’intérêt de savoir prendre du recul. Et pourtant, une prise de recul, au moment opportun, s’avère bénéfique pour garder son calme en toutes circonstances. C’est ainsi que vous seriez capable de prendre de meilleures décisions, avoir l’esprit clair, mieux faire face aux imprévus et être tout simplement serein.

Pour ce faire, commencez par vous détacher de la situation pour ensuite vous recentrer sur vous. Vous pourriez ensuite rationaliser vos pensées, redéfinir les priorités et enfin, lâcher prise.

À quel moment décider de se retirer ?

Tout d’abord, « se retirer » ici ne veut pas dire « abandonner ». Il s’agit plutôt de savoir prendre du recul… de s’éloigner d’une situation le temps d’un instant pour avoir une vue d’ensemble sur celle-ci. C’est ce qui vous permettra de connaître et de considérer tous les paramètres qui entrent en jeu. Ce qui vous indiquera la meilleure réaction à donner. Vous obtiendrez par la même occasion de meilleurs résultats. Sans cette capacité à se détacher, vous risquez effectivement de prendre des décisions basées sur l’émotion.prise de recul

Et comme nous l’avons déjà vu dans l’article sur la maîtrise de soi, « les émotions constituent une réaction instinctive et automatique ». Elles seront là quoi qu’il arrive, mais savoir prendre du recul offre la possibilité de se libérer de leurs influences négatives. Si vous n’arrivez pas à les réguler, c’est là que vous êtes plus à même d’agir avec impulsivité. Mais quand cette prise de recul devient-elle indispensable ? À chaque fois que vous :

  • Avez besoin de faire le point sur une situation ;
  • Devez prendre une décision importante ;
  • Faites face à un changement de cap majeur ;
  • Souhaitez avancer dans un domaine précis de votre vie ;
  • Êtes confronté à un défi ou un obstacle quelconque ;
  • Avez l’impression que les choses ne vont pas comme vous le désirez.

Savoir prendre du recul : pourquoi est-ce important ?

 

« Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul, car prendre du recul, c’est prendre de l’élan. » — MC Solaar

La prise de recul représente une petite action simple, mais efficace. Tout d’abord, cela vous permet de vous défaire du rôle d’acteur pour ensuite adopter une position plus neutre, celle de l’observateur. C’est aussi ce qui vous permettra de prendre de la hauteur face à une situation. Vous savez, c’est comme si vous vous retrouvez au sommet d’une montagne et que vous avez une vue magnifique de tout ce qu’il y a autour.

Savoir prendre du recul vous permet de profiter de cette exhaustivité d’informations. Parfois, on n’arrive effectivement pas à trouver une solution bien qu’elle soit très évidente. Vous avez certainement déjà connu ces situations qui vous ont fait dire « Ah, mais il ne fallait pas chercher loin en fait ». Par ailleurs, prendre le temps d’observer vous permettra également de réorienter votre stratégie actuelle. Faire quelques pas en arrière, c’est se donner la possibilité de rectifier le tir, de corriger une erreur ou carrément de changer de direction. Santé, habitudes, carrière, relations, objectifs personnels…, savoir prendre du recul vous offre la possibilité de réévaluer et d’améliorer les différents aspects de votre vie.

Comment prendre du recul dans le quotidien ?

La prise de recul fait partie des compétences qu’on qualifie de « soft », mais qui restent incontournables pour être pleinement performant au quotidien. Cependant, beaucoup d’entre nous n’arrivent pas encore à faire preuve de maîtrise de soi et de patience. Après tout, réguler ses émotions n’a rien de facile et se contraindre à supporter l’attente n’est jamais chose aisée. Cette qualité reste pourtant indispensable. Alors, pour vous aider, voici une astuce à 5 étapes pour savoir prendre du recul.

Se détacher du temps et de la situation

Tout le monde n’a qu’une envie, monter toujours et évoluer constamment. On cherche la voie qui nous mènera directement vers notre objectif, tout en s’assurant que le progrès soit régulier et ininterrompu. Malheureusement, c’est rarement le cas. Vous serez confronté à des obstacles, des défis, des imprévus, des contretemps et même des échecs. Alors, la meilleure solution ne sera pas de voiler la face. Accepter que le chemin vers le succès soit parsemé d’embûches, mais qu’il est tout à fait possible de faire face à n’importe quel problème. La solution ? Savoir prendre du recul.

D’ailleurs, la première étape pour ce faire est de savoir s’éloigner de la situation.

  • Oubliez la pression.
  • Ne focalisez plus votre attention sur le deadline.
  • Détournez-vous de la quantité de travail pendant un instant.
  • Prenez une grande respiration.
  • Faites le vide dans votre tête.
  • Accordez-vous tout simplement une pause.

Sous le stress, vos idées sont effectivement brouillées. C’est pour cette raison que vous n’arrivez plus à réfléchir correctement. Si vous vous forcez trop à rester performant dans ce cas, vous risquez de subir un burn-out tôt ou tard.

Mais saviez que savoir prendre du recul permet également de vous défaire de l’influence d’autrui. Il est très facile de se laisser submerger par la vie amoureuse, familiale ou professionnelle. Au fil des années, vous n’êtes plus capable de différencier vos besoins personnels de vos besoins en tant que membre d’une société. Très souvent, vous vous conformez inconsciemment à l’image que votre entourage a de vous. Sortir de ce cercle vous permettra alors de redonner une place à vos rêves. Alors, que faire ?

  • Prenez du temps pour être seul.
  • Pratiquez la méditation.
  • Écoutez de la musique agréable.
  • Lisez un bon roman.
  • Faites quelques étirements de yoga

Savoir prendre du recul, c’est aussi se recentrer sur soi

Maintenant que vous avez appris à « arrêter le temps », il est temps de passer à un petit travail d’introspection. En effet, la deuxième étape sera de faire le point sur tout ce qui se passe (le problème dans son ensemble, mais aussi vos ressentis). Bien évidemment, le but n’est pas de juger sévèrement votre capacité à gérer la pression. Il s’agit plutôt d’évaluer avec objectivité chaque caractère qui a contribué au développement du problème. C’est l’aptitude à se poser les bonnes questions qui est primordiale pour savoir prendre du recul, de manière adéquate.

  • Quel est mon objectif ?
  • Pourquoi cette émotion (frustration, colère, angoisse…) ?
  • Pourquoi cela s’est-il passé ?
  • Comment puis-je y remédier ?
  • Quelle sera la meilleure réaction à adopter ?

La pensée positive fera toute la différence dans ce cas. Elle vous aidera à voir la situation en tant que défi à relever, et non un problème à redouter. Faire preuve d’optimisme, c’est effectivement se donner la possibilité de trouver les solutions adéquates. C’est aussi rester positif en toutes circonstances. Cela vous évitera par la même occasion de basculer vers le complexe d’infériorité.

Dans tous les cas, savoir prendre du recul revient à profiter d’un moment « slow » pour se recentrer sur soi. Que faire dans ce cas ?

  • Aérez-vous la tête. Peut-être que c’est le moment de faire un petit bain de forêt ou une petite balade pour une réflexion non biaisée !
  • Réappropriez-vous votre corps, vos émotions, vos sentiments.
  • Retrouvez vos sources de motivation.
  • Redécouvrez votre personnalité.
  • Développer votre caractère.

Rationaliser ses pensées

La négativité, lorsqu’elle s’y met réellement, agit en nous comme une ombre qui nous paralyse et qui nous empêche de passer à l’action. Or, l’objectif n’est pas ici de rester passif. Savoir prendre du recul s’avère surtout nécessaire pour trouver la solution adéquate et adopter ainsi un comportement gagnant. En d’autres termes, c’est « reculer pour mieux sauter ». Et pourtant, il est beaucoup plus facile d’envisager le pire lorsqu’on est face à un problème. Les « Et si ? » commencent à se décupler. Les croyances limitantes finissent par reprendre le dessus, ce qui nous empêche d’être pleinement efficace.

Alors, que faire ? Apprenez tout simplement à rationaliser vos pensées. Et comment y arriver ?

  • Décomposez le problème pour identifier la source.
  • Remarquez s’il existe plusieurs origines.
  • Reconnaissez l’impact qu’il a sur vous pour savoir prendre du recul (de la peur, de l’angoisse, de la colère, de la frustration…).
  • Réfléchissez à ce que vous pouvez faire, à un moyen pour affronter ou surmonter le problème.
  • Acceptez que vous ayez le contrôle. Cela vous aidera par la même occasion à développer votre confiance en soi.
  • Déterminez si vous avez réellement envie ou besoin d’y dépenser de l’énergie.
  • Établissez un plan d’action ou sachez tout simplement vous retirer, selon le résultat de cette évaluation.

redéfinir ses priorités

Redéfinir les priorités

Une autre étape utile dans la prise de recul est la définition des priorités. En réalité, savoir prendre du recul devient difficile, car nous avons toujours quelque chose à faire. Dans la société hyperactive d’aujourd’hui, on ne connaît pas le répit.

À peine levé, il est temps d’aller au travail. Pas le temps de prendre un café, les réunions diverses s’enchaînent. La pile des dossiers à traiter s’entasse. Même une fois rentré, il faut encore s’occuper des devoirs des enfants. Au coucher, les problèmes refont surface pour nous empêcher de passer une belle nuit réparatrice. On ne s’est même pas encore remis de l’insomnie et du manque de sommeil qu’il faut déjà attaquer une nouvelle journée, sans arriver à savoir prendre du recul.

Mais quand est-ce que vous prenez une pause en fait ? N’y avez-vous jamais pensé ? Alors, oui, toutes ces choses sont indispensables dans la vie et vous ne pouvez pas faire autrement si vous voulez vous en sortir. Mais saviez-vous que vous vous faites déjà énormément de bien en prenant du recul pour redéfinir vos priorités ?

  • Quelle tâche mérite mon attention ?
  • Ne suis-je pas en train de dramatiser ?
  • Le problème demande-t-il vraiment une attention immédiate ?
  • Qu’est-ce qui est vraiment important et urgent, là, tout de suite ?
  • Comment puis-je mieux m’organiser ?

Lâcher prise pour savoir prendre du recul

La dernière étape consiste à apprendre à lâcher prise. En effet, savoir relativiser ne vous servira à rien si vous ne savez pas également vous défaire d’une pression inutile. Il est temps de vous libérer… d’une relation qui n’en vaut plus la peine, d’un travail qui ne cause en vous que de la frustration, d’une vie en banlieue qui ne fait que vous stresser… Dites stop ! Explorez de nouveaux horizons.

Dans certains cas (peut-être même plus souvent que l’on n’y croit), s’accrocher au « connu » n’est pas la meilleure décision. Savoir prendre du recul, c’est aussi savoir changer de direction. Si après votre évaluation, vous jugez que c’est un cul-de-sac, lâchez prise. Tout simplement ! Vous n’avez pas toujours besoin d’avoir raison ou tort, d’être fort, de provoquer le changement, de « sauver »…. Vivez juste. Comme Steve Lambert le dit si bien : « L’art de bien vivre c’est simple, il suffit de se laisser-aller, de lâcher-prise ».

En résumé

« L’abstention est un recul avant de devenir une lâcheté. » — Reine Malouin

Ainsi, la prise de recul est une compétence qu’il faut impérativement développer. Savoir prendre du recul, c’est effectivement savoir se défaire de l’influence négative des émotions. Vous adoptez la position d’observateur afin d’obtenir une vue d’ensemble sur une situation problématique. Si cela peut s’avérer compliqué d’ailleurs, il est tout à fait possible d’en profiter grâce à cette astuce à 5 étapes.

Pour être serein en toute circonstance :

  1. Sachez d’abord arrêter le temps en prenant une grande respiration ;
  2. Recentrez ensuite votre attention sur ce que vous pensez, ce que vous ressentez ;
  3. Puis, apprenez à rationaliser vos pensées (d’ailleurs, ce conseil peut aussi servir pour la prise de parole en public) ;
  4. Pour savoir prendre du recul, il est maintenant temps de redéfinir vos priorités (vous pourriez ainsi éliminer tout ce qui ne vous apporte rien) ;
  5. Et enfin, lâchez prise.

Et voilà ! À vous de jouer maintenant. Si vous avez d’autres astuces ou conseils, je vous invite à laisser un commentaire. Et si l’article vous a plu, partagez-le sur les réseaux sociaux.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le challenge des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

CHALLENGE INÉDIT : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en ligne et en direct pour redonner du SENS à votre vie.

Retrouvez enfin confiance en vous et en vos capacités à réussir sans être angoissé et stressé dès que vous devez passer à l’Action.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DU 26/01 AU 30/01 : Redonnez du SENS à votre vie grâce au challenge des Actionneurs.