Savoir dire non sans culpabiliser
0
10
0
10

Savoir dire non sans culpabiliser : quel est le secret pour y arriver ?

Accueil » Travailler son image de soi » Savoir dire non sans culpabiliser : quel est le secret pour y arriver ?

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Avez-vous déjà dit non à un ami, un proche, à un collègue ou à vous-même ? Vous êtes-vous sentis coupables de l’avoir fait et pourquoi ? Savoir dire non sans culpabiliser est rare, voire impossible pour bon nombre d’entre nous. Dès qu’une personne demande un service, la majorité a tendance à répondre oui, et ce, sans forcément le vouloir. Et si pour une fois, ce que l’on pense et ce que l’on arrive à formuler sont en accords, nous sommes vite assaillis par la culpabilité quelques instants après.

Pourtant, apprendre à dire non sans s’en sentir coupable est l’une des premières étapes vers l’épanouissement personnel. Tout le monde peut y arriver en commencant par travailler la confiance en soi. Lisez l’article pour en connaître davantage.

Savoir dire non sans culpabiliser, un vrai défi pour la plupart

Si recevoir un refus est amer, pour certaines personnes, formuler un refus l’est encore plus. Non pas qu’elles n’ont en pas envie, mais plutôt, car elles ont peur. À l’instant où elles ont dit « non », des tas de pensées négatives traversent leurs esprits quelques secondes après. Et pour cause, un grand mal-être se fait ressentir au point même que cela les pousse à revenir sur leurs décisions quelques fois. Vous êtes-vous reconnu dans ce schéma ? Pas de doute, vous faites bien partie de ces personnes qui n’arrivent pas à savoir dire non sans culpabiliser.

Rien ne sert de le nier, dire non se révèle être un grand défi pour chacun d’entre nous. Qui n’a pas déjà juré de décliner la demande d’un proche la prochaine fois qu’ils nous réclameraient une faveur ? Combien de ces promesses que vous vous êtes faites ont été tenues depuis ? Quelles que soient les statistiques, il est grand temps de vous affirmer, d’apprendre à dire non sans vous sentir coupable. À présent, vos « OUI » doivent refléter votre volonté et non votre peur ou votre culpabilité. De même, vos « NON » doivent manifester sincérité et franchise.

Savoir dire non sans culpabiliser est à la portée de tous. Vous détenez le pouvoir et la possibilité de le faire. Toutefois, vous êtes le seul à vous en priver.

apprendre à dire non

Dire non : les raisons qui nous en empêchent

NON, un mot si facile à prononcer et en même temps si difficile à dire. Au fil de l’existence, la société, les circonstances et l’environnement vous conditionnent à acquérir cette habitude de tout accepter au détriment de votre consentement. Néanmoins, nul ne peut vous dicter ses règles si et seulement si vous y adhérez. Voilà pourquoi il est important d’identifier la source de cette incapacité à savoir dire non sans culpabiliser. Concrètement, les trois facteurs ci-après sont à l’origine de cela.

La peur

Bien que la peur soit une réaction normale face au danger, elle est dans la plupart des cas, un véritable obstacle à votre développement personnel. Depuis l’enfance, la société inculque à ses semblables différentes sortes de peur inconsciente :

  • La peur de l’autorité
  • La crainte de décevoir
  • La peur de blesser
  • La crainte d’entrer en conflit
  • La peur de devoir se justifier
  • La crainte de passer pour un égoïste
  • La peur de se sentir coupable
  • La peur d’être jugé ou critiqué
  • La crainte de ne pas être aimé

Savoir dire non sans culpabiliser dans ces conditions est impossible. Ces peurs dictent votre vie et influencent considérablement sur les décisions que vous prenez. Dès que vous songez à apprendre à dire non, elles font surface et vous obligent d’une certaine manière à dire oui.

Pour prouver le pouvoir qu’exercent ces peurs sur la vie d’un individu, il n’y a pas d’exemple plus clair que le cas d’un chef qui demande à son employé un service en dehors du travail. Quel que soit le motif, quand ce n’est plus compris dans ses fonctions et ses heures de travail, le salarié a le droit de savoir dire non sans culpabiliser. Cependant, au lieu de refuser comme il le voudrait, il va accepter par peur d’autorité, de décevoir, d’entrer en conflit, de se justifier ainsi que d’être jugé.

Les croyances

À l’instar de la peur, les croyances limitantes nous empêchent de refuser sans une once de culpabilité. Encore une fois, elles résultent de la société. Autrement dit, de l’éducation erronée que l’on nous a transmise et des stéréotypes proliférés par-ci et par là.

  • « Une personne polie et gentille accepte toujours de rendre service aux autres. »
  • « Aucun individu ne peut toujours faire ce qu’il veut. »

Comment pourrait-on savoir dire non sans culpabiliser si telle est notre façon de penser ? Ces croyances limitantes conditionnent notre vie d’où apprendre à dire non devient difficile.

Le manque de confiance en soi

Si vous n’arrivez pas à affirmer ce que vous pensez réellement au profond de vous-même, cela indique que vous n’avez pas assez confiance en vous. Quand l’estime de soi manque, les gens ont tendance à dévaloriser leurs opinions et à surévaluer celle des autres. Ils ne savent pas s’affirmer et veulent plaire à tout prix et par tous les moyens. Ainsi, quoi qu’on leur demande, ils disent toujours oui au lieu de savoir dire non sans culpabiliser.

Savoir dire non : à qui et pourquoi ?

Le « oui » n’a de valeur que si l’on peut dire « non ». C’est comme le bien et le mal, ils n’ont pas de sens l’un sans l’autre. Au-delà d’une simple envie de contredire, savoir dire non est la porte vers l’épanouissement personnel. Aussi, il ne faut pas hésiter à fixer des limites et à formuler des refus à sa famille, sa/son partenaire, ses amis, ses collègues, son chef et même à soi-même.

Pourquoi est-ce important ? Parce que votre vie et votre bien-être dépendent du fait de savoir dire non sans culpabiliser. Bien évidemment, il ne s’agit pas de dire non à tout bout de champ. L’objectif est de pouvoir s’exprimer en fonction de nos réels besoins. Que vous disiez « oui » ou « non », cela doit toujours être une réponse sincère et volontaire. D’ailleurs, savoir dire non est un réel pouvoir que tout le monde devrait exploiter. Voici pourquoi.

Vivre une vie sans stress

Dire non permet avant toute chose de profiter pleinement de sa vie sans stress. Quand vous pensez d’abord à votre bien-être, vous vous fixez des limites. De ce fait, savoir dire non sans culpabiliser vous évite de vous engager dans des situations compliquées. Vous êtes à l’abri des surcharges de travail, de la fatigue, de l’épuisement et du burn-out.

Développer sa confiance en soi

Plus vous dites non aux autres, plus vous renoncez à leur plaire. Le oui traduit en effet dans certains cas le besoin d’appréciation, cette envie d’être reconnu, d’être valorisé aux yeux de notre entourage. Une fois que vous vous en passez, votre confiance en soi gagnera du terrain.

Obtenir le respect des autres

Les autres respectent les personnes qui n’ont pas peur de savoir dire non sans culpabiliser. Cela témoigne de leurs valeurs et de leurs confiances en soi. L’intimidation, les menaces aussi bien que les chantages émotionnels ne marchent pas sur eux et cela, les manipulateurs en sont conscients. Voilà pourquoi ces derniers demanderont toujours service à ceux qui ne mettent pas en valeur leur NON.

Rester authentique

Il est important de demeurer authentique envers soi et envers les autres. Formuler un refus n’est que l’une des nombreuses manières de le rester. Les personnes vraies, authentiques expriment le fond de leurs pensées. Par conséquent, ils ne vivent pas avec les remords.

Savoir dire non sans culpabiliser : gagner du temps

Avec le rythme de vie effréné de chacun, le temps est précieux. Si vous le dépensez en priorisant les affaires des autres, vous n’aurez plus de temps à vous consacrer. En revanche, dire non vous permet d’en gagner suffisamment. De quoi passer un bon moment pour faire ce qui vous tient vraiment à cœur.

Maîtriser la communication assertive

La communication assertive est un art. Un art dont peu arrivent à maîtriser. Elle s’apprend et s’acquiert, petit à petit avec le temps. Au fur et à mesure que vous réussissez à savoir dire non sans culpabiliser, l’assertivité sera au cœur de votre quotidien. Cette habileté qui consiste à s’affirmer avec conviction tout en respectant les autres. D’ailleurs, notez que c’est le secret pour agir selon ses désirs sans pour autant dénigrer ceux d’autrui.

Préserver son bien-être

Ne remarquez-vous pas que lorsqu’on s’obstine à aller à l’encontre de nos désirs, cela perturbe notre être en entier ? L’esprit est chamboulé, le cœur torturé sans oublier le corps qui commence à émettre des signes de dysfonctionnements. C’est pour toutes ces raisons qu’il est vital d’oser dire non.

savoir dire non

Comment savoir dire non sans culpabiliser ?

Certes, dire non est un choix, néanmoins, avec les différents facteurs que nous venons de voir, il n’est pas facile de l’affirmer du jour au lendemain. À vrai dire, il s’agit d’un réel travail sur soi. Chaque jour est une opportunité pour s’y atteler efficacement. Pour vous guider vers le bon chemin, voici nos conseils afin de tirer un trait sur votre fâcheuse habitude à dire oui.

Réfléchissez avant de répondre

Le moment fatidique se produit : un entourage vous demande de l’aide pour tel ou tel service.

  • Avant de savoir dire non sans culpabiliser, prenez d’abord du recul.
  • Donnez-vous un temps de réflexion, c’est-à-dire un moment pour analyser le pour et le contre de la situation.
  • Posez-vous les bonnes questions : est-ce que j’ai le temps d’aider ? Est-ce que j’ai envie de le faire ? Quels sont mes engagements par rapport à cette requête ? Est-ce que j’arriverais à jongler entre mon travail et celui-ci ? Autant de questions qui méritent d’être répondues avant de décider quoi que ce soit.
  • Surtout ne vous précipitez pas, et ce, aussi urgente soit la situation. Certaines personnes usent de l’urgence pour vous avoir à leurs côtés.

Savoir dire non sans culpabiliser : apprenez à vous connaître

La connaissance de soi vous épargne d’accepter l’inacceptable. Par conséquent, n’hésitez pas à dresser toute une liste pour vous connaître mieux. Prenez une feuille, un carnet ou un cahier avec un stylo et inscrivez-y :

  • Les valeurs auxquelles vous tenez
  • Vos passe-temps favoris
  • Les qualités que vous possédez
  • Les défauts
  • Ce que vous n’aimez pas faire
  • Ce qui vous passionne
  • Etc.

Plus vous vous connaissez, plus vous savez ce que vous voulez. Grâce à cela, exprimer votre non-consentement sera un jeu d’enfant. En parallèle, la méditation contribuera à une découverte de soi plus approfondie.

Savoir dire non sans culpabiliser : exprimez vos émotions

Exprimez-vous ! C’est aussi simple que cela. Communiquez ce que vous ressentez vis-à-vis d’une demande de service dissipera à coup sûr la culpabilité. N’ayez pas peur de dire ce que vous en pensez. De cette manière, la personne comprendra vos raisons. Les gens demandent, mais ils savent très bien que vous avez le droit de refuser, et ce, quelles que soient vos relations. Cependant, il ne faut pas se méprendre. Le but n’est pas de se justifier. Vous n’avez commis aucune faute. Il revient à la personne de comprendre ou non.

Savoir dire non sans culpabiliser : acceptez la réalité

Vous ne pouvez pas aider tout le monde et c’est un fait qu’il faut que vous acceptez. Vous aussi, vous avez des projets à réaliser dans la vie, des objectifs à atteindre. Comme ces gens qui vous réclament, le temps, l’argent ou bien d’autres ressources sont tout aussi importants. Alors, ne l’oubliez pas sinon vous risquez de vous négliger et d’investir le peu de temps que vous avez ailleurs.

Pour conclure, il est tout à fait dans vos droits de dire non sans vous sentir coupable. Ainsi, à partir de maintenant, osez savoir dire non sans culpabiliser. Accepter et refuser sont des options, à vous de les choisir en fonction de vos valeurs et de vos aspirations. Ayez confiance en vous et ne vivez pas à travers les autres. Vous êtes le seul maître de votre vie et de vos choix.

Et vous, quel est votre secret pour dire non sans culpabiliser ? Partagez en commentaires vos vécus.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :