Prise de parole en public
0
0
0
0

Prise de parole en public : les 5 outils de base de l’art oratoire

Accueil » Travailler son image de soi » Prise de parole en public : les 5 outils de base de l’art oratoire

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute participer au Challenge des Actionneurs : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à… 5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

La communication fait partie intégrante de la société dans laquelle nous vivons. C’est simple, c’est le moyen le plus direct de faire passer un message ou de partager une information. Elle nous permet également de tisser des liens avec notre entourage, d’influencer certaines décisions, mais aussi d’encourager le changement. Cependant, c’est aussi un exercice difficile pour beaucoup. En particulier lorsqu’il s’agit d’une prise de parole en public. En effet, cela n’a rien à voir avec le simple fait de tenir une conversation avec un ami de longue date. Là, vous seriez en face d’un réel auditoire, composé de plusieurs personnes. Cette situation rime souvent avec trac, angoisse, tremblements… Le phénomène est tel qu’une expression a même été inventée pour désigner cette peur de parler en public : la glossophobie.

Toutefois, s’il s’agit bien d’une compétence difficile à acquérir, il est tout à fait possible de la développer. Pour ce faire, il faut travailler sur 5 aspects : les recherches, la préparation, l’argumentation, l’éloquence et le langage corporel.

Prise de parole en public : pourquoi est-ce difficile ?

glossophobie

Parler en public semble être une compétence innée. Soit on l’a, soit on ne l’a pas. Beaucoup considèrent donc que cet exercice est réservé aux plus extravertis d’entre nous, aux plus volubiles. Mais saviez-vous que le problème ne vient pas forcément de votre caractère peut-être un peu réservé ? En réalité, plusieurs facteurs entrent en jeu dans ce cas.

  1. On pense premièrement à la peur du regard des autres. En effet, ce n’est facile pour personne de se tenir devant un public qui a les yeux rivés sur nous. La prise de parole en public dans ce cas est considérée comme une menace. Et c’est ce qui provoquera l’une des réponses automatiques de notre cerveau que l’on connaît déjà : le combat, la fuite ou l’immobilisation.
  2. Deuxièmement, on peut également retrouver le manque de confiance en soi retrouver à l’origine du problème. En effet, l’assurance joue un rôle primordial sur scène. C’est elle qui vous aidera à parler avec fluidité et charisme, ce qui vous aidera à faire passer votre message plus facilement. Dans le cas contraire, vous doutez de vos propres propos. Ce qui rendra la prise de parole en public beaucoup plus difficile. Inconsciemment, vous allez baisser le volume de votre voix… assez fort pour que l’audience sache que vous parlez, mais aussi à peine audible pour qu’elle ne distingue pas les erreurs dans votre discours.
  3. Troisièmement, il y a la pression qu’on se met sur soi-même. Après tout, cette situation est bien différente que lorsque vous devez tout simplement tenir une conversation en tête à tête. Ici, le public écoute de manière passive plutôt qu’active. Ainsi, vous allez avoir tendance à décortiquer l’expression du visage de chacun pour essayer de deviner combien d’entre eux sont intéressés par votre prise de parole en public.

Quelles sont les 5 clés de l’art oratoire ?

La glossophobie est un problème qui toucherait 75 % de la population mondiale. Il va sans dire que c’est beaucoup. Et pourtant, pouvoir s’exprimer en public représente une compétence importante à développer. Celle-ci s’avère nécessaire, que ce soit pour réussir un exposé en classe, pour conduire une réunion d’affaires ou pour donner un speech devant un grand auditoire. Même si vous n’envisagez pas une carrière d’orateur de renommée donc, cette capacité peut être d’une grande aide. Vous pourriez même vous en servir au quotidien pour renforcer votre force de persuasion.

La prise de parole en public, dans tous les cas, reste cruciale. Heureusement, il existe plusieurs méthodes pour améliorer votre éloquence. Pour connaître les techniques les plus puissantes, nous allons aujourd’hui nous pencher sur les 5 outils de base nécessaires pour mieux vous exprimer devant un auditoire.

Les recherches

Apprendre à connaître votre audience est la première étape pour bien vous préparer.

  • À qui vous adresseriez-vous ?
  • Quel est le profil type de votre assistance ?
  • Quelle approche est le plus à même de la convaincre ?
  • Quelles informations sont susceptibles de les intéresser ?

Ce premier travail (qui a lieu avant la prise de parole en public) vous permettra de prendre conscience de ce que votre auditoire veut, pour ensuite lui proposer un discours à forte valeur ajoutée. Cette étape est incontournable pour vous assurer que l’assistance vous comprenne et que vous apportez des réponses pertinentes à ses éventuels questionnements. C’est aussi ce qui vous offrira l’occasion de maintenir le contact avec celle-ci le jour J.

Alors, rassemblez toutes les informations qui puissent vous servir dans l’analyse de votre audience. Et ce, que ce soit en termes de démographie, de psychographie ou de moyen de communication (présentation virtuelle ou en présentiel).

L’argumentation dans la prise de parole en public

Maintenant que vous savez à qui vous allez vous adresser, il est temps de passer à l’argumentation. Dans ce cas, commencez par déterminer votre objectif. Pourquoi souhaitez-vous donner ce speech ? Ce point s’avère essentiel dans la mesure où il vous servira de base pour orienter votre discours, mais surtout pour choisir la thématique à aborder. Celle-ci doit notamment être :

  1. Un domaine dans lequel vous vous sentez à l’aise ;
  2. Un thème qui reflète votre passion ;
  3. Et un sujet précis, original, intéressant et nouveau.

Mais surtout, n’oubliez pas que le but de la prise de parole en public ici est d’influencer l’opinion de votre auditoire sur un problème bien précis. Alors, faites des recherches préalables pour appuyer votre argumentation. Un petit tour sur internet suffit dans la majorité des cas, mais vous pouvez aussi interviewer quelques professionnels ou vous rendre dans une institution spécialisée si besoin. Chaque fait que vous avancez doit être appuyé par des preuves raisonnables et convaincantes. Dans la mesure du possible, étayez vos déclarations par des informations, des statistiques et des exemples concrets et pertinents.

Bien évidemment, cela ne vous empêche pas d’exprimer votre avis personnel lors de prise de parole en public. Rappelez-vous toutefois que l’objectif est de défendre votre point de vue, mais de la bonne manière.

Aussi, soyez direct dans vos propos. Décidez au préalable quelle position vous souhaitez défendre. Puis, exposez votre conception de manière claire et concise. Bien évidemment, développer votre caractère peut s’avérer utile dans ce cas. De même, la confiance en soi peut vous aider à apprendre à convaincre.

tenir une conversation

La préparation et la pratique

Comme vous le savez certainement déjà : la pratique est mère du succès ! Eh bien, la même théorie s’applique également lors d’une prise de parole en public. En effet, c’est comme lorsque vous empruntez le même chemin pour vous rendre au boulot chaque matin. Au fil du temps, vous connaissez la route par cœur, mais vous savez aussi qu’à un point donné il y a une crevasse qu’il vaut mieux éviter.

Vous vous sentirez de plus en plus à l’aise au fur des exercices. Pour ce faire :

  1. Préparez d’abord votre argumentation ;
  2. Notez-la en entier dans un premier temps ;
  3. Maintenant, commencez à lire le support à haute voix ;
  4. Puis, essayez de mémoriser votre texte pour la prise de parole en public ;
  5. Préparez une fiche contenant des mots-clés (ils serviront de repère pour vous retrouver en cas de trou de mémoire) ;
  6. Pratiquez votre discours devant le miroir ;
  7. Enregistrez-vous en vidéo pour identifier vos éventuelles lacunes.

Enfin, répétez cet exercice autant de fois qu’il le faut. Plus vous vous entraîneriez, plus votre discours s’améliorera. D’autant plus que cela vous aidera à gagner en confiance en soi, un facteur crucial pour devenir un orateur convaincant et influent. Le jour J arrivé, vous parlerez quasiment de manière naturelle, ce qui vous permettra d’être beaucoup plus à l’aise.

L’éloquence et la prise de parole en public

L’aisance orale joue également un rôle important dans une prise de parole. D’ailleurs, maîtriser votre voix n’est pas uniquement important pour vous exprimer devant un grand public, mais aussi pour vous affirmer au quotidien. Dans ce cas encore, l’assertivité est de mise. Mais le travail le plus important se concentrera cette fois-ci sur votre voix. C’est votre outil le plus important en tant qu’orateur. Alors, apprenez à l’apprivoiser.

L’exercice que je vous proposerais consiste à apprendre à respirer lentement et profondément à partir de votre diaphragme. Cette technique, appelée aussi respiration diaphragmatique ou ventrale, est excellente pour la prise de parole en public. Vous exprimerez avec puissance et assurance. D’ailleurs, elle est déjà utilisée par les chanteurs professionnels. Mais plus important encore, elle est également excellente pour la maîtrise de soi. Pour cause, une bonne respiration vous aidera à réguler le stress et l’angoisse causés par le trac.

AlAlors, comment la mettre en pratique ?

  • Tenez-vous bien droit. (Vous vous souvenez de la posture de Wonder Woman qu’on a vue dans l’article sur les exercices de confiance en soi ?)
  • Mettez une main sur votre ventre.
  • Inspirez par le nez, lentement et naturellement et expirez par la bouche pour vous entraîner pour la prise de parole en public.
  • Sentez votre ventre se gonfler et se dégonfler (ce serait le signe que vous faites bien la respiration diaphragmatique).
  • Si vous sentez l’envie de bâiller à certains moments, ne vous retenez pas.
  • Faites cet exercice pendant au moins 5 minutes tous les matins, quelques semaines avant votre prise de parole.

Cette astuce vous permettra d’améliorer la qualité de votre éloquence (fluidité + articulation + éloquence + volume).

N’hésitez pas non plus à enrichir votre vocabulaire, si besoin.

Le langage corporel

Le langage corporel fait également partie intégrante de la communication, et donc aussi dans la prise de parole en public. C’est simple, votre audience ne sera pas pleinement engagée si votre langage corporel est mauvais. Et ce, même si ce que vous dites est particulièrement intéressant. Mais comment se montre plus charismatique ?

  • Premièrement, usez de votre sourire. Montrez vos dents dès que vous entrez sur scène. C’est d’ailleurs un excellent moyen d’être plus sûr de soi instantanément. Vous vous sentirez alors plus détendu et confiant. De puis, cela créera aussi le contact avec votre auditoire. (De nombreuses personnes dans le public vous souriront probablement aussi.)
  • Deuxièmement, maintenez le contact visuel pour renforcer l’impact de votre prise de parole en public. Vous n’allez convaincre personne si vous avez la tête baissée tout au long de votre speech. D’autant plus que cela n’enverra pas la bonne image à votre audience. Bien au contraire, donnez l’impression à chaque membre de l’assistance que vous lui parlez personnellement. Ne regardez pas toujours au même endroit ou au même point. Faites circuler vos yeux.
  • Troisièmement, faites attention à votre posture. Cela signifie : pieds bien ancrés au sol, dos bien droit, épaules ouvertes, tête haute et bras relâchés. Changer votre posture, en plus d’être primordial lors d’une prise de parole en public, peut d’ailleurs vous aider déjà à combattre votre problème de confiance en soi.
  • Enfin, adoptez les comportements et les gestuelles adéquates. Envahissez l’espace. Montrez que vous êtes à l’aise. Ne gardez pas les mains dans vos poches. Laissez-les s’exprimer également. Bien évidemment, le but n’est pas de vous forcer à faire de grands gestes. Veillez plutôt à ce que votre comportement soit toujours naturel, ouvert et expressif.

Quelques autres astuces pour bien s’exprimer en public

Si ces 5 points s’avèrent essentiels, d’autres astuces simples peuvent également vous aider lors d’une prise de parole en public. La pensée positive prend notamment une place particulière lors de votre discours. Elle peut faire la différence dans le succès ou l’échec de votre allocution, car elle vous aidera à combattre la perte de confiance en soi. Les croyances limitantes peuvent effectivement ressurgir à n’importe quel moment (de la préparation à la prise de parole). Si vous n’arrivez pas à les maîtriser, elles peuvent vous empêcher de réaliser ce dont vous êtes capable de faire. Alors, utilisez l’auto hypnose pour avoir confiance en soi. Quelques affirmations positives chaque matin provoqueront un effet exponentiel.

Pour réussir votre prise de parole en public, vous pouvez également décider de suivre une formation auprès d’un professionnel. Celui-ci vous aidera à maîtriser l’art oratoire en un temps record, tout en vous proposant quelques conseils avisés pour que le succès soit au rendez-vous.

Et voilà, vous être prêt à prendre la parole en public ou à tenir une conversation enrichissante. Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à laisser un commentaire. Et si l’article vous a plu, partagez-le sur les réseaux sociaux pour en faire profiter à votre entourage.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le challenge des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

CHALLENGE INÉDIT : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en ligne et en direct pour redonner du SENS à votre vie.

Retrouvez enfin confiance en vous et en vos capacités à réussir sans être angoissé et stressé dès que vous devez passer à l’Action.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DU 26/01 AU 30/01 : Redonnez du SENS à votre vie grâce au challenge des Actionneurs.