Identifier ses peurs inconscientes
0
13
0
13

Identifier ses peurs inconscientes : pourquoi et comment ?

Accueil » Travailler son image de soi » Identifier ses peurs inconscientes : pourquoi et comment ?

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

La peur. Voilà un sentiment qu’on a tous expérimenté ! Il s’agit même d’une réaction très courante, mais lorsqu’elle n’est pas maîtrisée, elle peut devenir un réel handicap au quotidien. C’est notamment le cas quand une simple appréhension devient une phobie. Parfois, vous n’avez même pas conscience qu’elle est en vous, ce qui peut créer un blocage. Il est pourtant essentiel de surmonter chaque obstacle qui vous empêche de renforcer votre confiance en soi. Après tout, c’est indispensable pour concrétiser vos projets et, globalement, avancer dans votre vie. C’est justement pour cette raison qu’il convient aussi d’identifier ses peurs inconscientes. Vous pourriez ainsi cibler vos actions et entamer un processus de changement afin de mieux faire face aux difficultés.

Faisons le tour de la question.

Peur et phobie : d’où viennent-elles ?

Si les éléments qui nous font peur sont différents pour chacun de nous, son origine reste souvent la même : la réaction combat-fuite. Face aux menaces, on n’adopte effectivement pas un comportement similaire. Peut-être que pour vous, la meilleure façon de vaincre votre peur des chiens est d’en adopter un. Tandis que pour un autre, l’évitement est la seule solution envisageable. Lorsqu’un individu arrive à identifier ses peurs inconscientes, il peut également opter pour la voie qui lui convient. Mais comment ce choix s’opère-t-il ? Eh bien, tout dépend de votre vécu.

Trois facteurs peuvent effectivement influencer vos agissements, même à l’âge adulte. À savoir :

  • Le traumatisme ;
  • Le phénomène d’association ;
  • Le mimétisme familial.

En premier lieu, une situation en particulier peut causer en vous une détresse émotionnelle. Par exemple, un de vos proches a eu un accident de moto qui lui a été fatal. Face à cette perte, vous avez développé un sentiment d’horreur et d’impuissance qui vous suit jusqu’à aujourd’hui. Dans ce cas, identifier ses peurs inconscientes peut aider à déterminer l’origine de la peur afin de la dominer.

Deuxièmement, il y a le phénomène d’association. Prenons l’exemple d’un déménagement mal vécu. Rien ne s’est passé comme vous espériez et la peur du changement s’en est suivi. Vous associez l’échec à ces modifications, bien que ce ne soit pas forcément le cas. Ou peut-être qu’on vous a confié une mission et que vous avez fait une erreur grave. Maintenant, la peur des responsabilités (qui est souvent liée à la peur du succès) vous empêche de prétendre à une promotion. C’est notamment pour cette raison qu’il faut identifier ses peurs inconscientes.

Enfin, on retrouve le mimétisme familial. Vous avez vu votre mère sursauter à chaque fois qu’elle voyait une araignée qu’aujourd’hui, vous êtes aussi arachnophobe.

la peur du succès

La phobie

Une phobie, quant à elle, se manifeste lorsque la peur se transforme en une crainte excessive et irrationnelle. Confronté à une situation phobogène, vous éprouvez un profond sentiment d’effroi. Cela s’accompagne généralement d’une crise de panique et d’une angoisse généralisée. Contrairement à la peur, la phobie peut entamer sur votre capacité à vivre normalement ou à exécuter des tâches relativement simples. Elle a une origine environnementale ou génétique selon les scientifiques.

Pourquoi est-ce important d’identifier ses peurs inconscientes ?

Quand on fait face à un problème psychologique quelconque, on sait qu’on a peur de quelque chose, mais on ne sait pas quoi exactement. La plupart du temps, la peur est effectivement stockée dans notre subconscient. C’est justement pour cette raison qu’il s’avère souvent important de savoir dialoguer avec son inconscient à l’aide de techniques comme la méthode auto tipi. La technique d’identification des peurs inconscientes (TIPI) reste effectivement l’une des solutions les plus efficaces à cet égard. Elle permet de déterminer nos blocages émotionnels pour ensuite les réguler de manière définitive.

Mais pourquoi identifier ses peurs inconscientes de toute façon ? Tout simplement pour vous permettre d’avancer dans votre vie. En effet, la peur nourrit le manque de confiance en soi qui, à son tour, a un impact négatif sur tout ce que vous faites. Vous êtes persuadé de ne pas être à la hauteur. Et c’est avec ce genre de pensées que naissent les sentiments négatifs tels que la peur des responsabilités, la peur du succès ou encore la peur du changement. Cependant, comme nos peurs sont stockées dans notre subconscient, il faut d’abord y accéder pour pouvoir agir là-dessus.

Lorsqu’on arrive à identifier ses peurs inconscientes, on peut ainsi agir. On sait ce qu’on doit changer et ce qu’on doit apprivoiser. Une connaissance de soi qui peut s’avérer particulièrement utile lorsqu’on recherche à améliorer sa vie et à booster sa confiance en soi. On peut également :

  • Assumer la responsabilité de ses émotions ;
  • Avoir le courage d’aller de l’avant ;
  • Contourner les projections de l’imagination et les croyances limitantes ;
  • Mieux faire face aux difficultés et obstacles ;
  • Maîtriser ses émotions plutôt que l’inverse ;
  • Transformer sa peur en motivation.

En résumé, cette démarche consiste à symboliser sa peur pour mieux la vaincre.

Comment identifier ses peurs inconscientes ?

La peur, tout comme l’anxiété, est une émotion qui nous accompagne souvent tout au long de la journée. Elle est présente quand on prend notre café et elle est toujours là la nuit, nous empêchant de dormir. La plupart du temps, l’insomnie psychologique se manifeste effectivement suite au stress, à l’anxiété ou à la dépression. Dans ces cas, la peur n’est jamais loin. C’est justement pour l’empêcher d’accaparer une grande partie de notre vie qu’il est important d’agir. Développer sa confiance en soi serait alors plus facile. Même le simple fait d’avoir pu identifier ses peurs inconscientes et les surmonter est suffisant pour avoir une meilleure image de soi.

Pour vous aider dans cette démarche, vous pouvez d’ailleurs appliquer les 3 méthodes suivantes.

L’écriture

Il est bien connu que le fait de mettre des mots sur ses émotions peut être d’une grande aide. Surtout lorsqu’on n’a pas le courage ou l’envie d’en parler avec quelqu’un d’autre. Vous pouvez d’ailleurs écrire sur tout. Tenir un journal de gratitude peut notamment vous aider à faire preuve de plus d’optimisme. Et quand vous parvenez à relativiser, il devient beaucoup plus simple d’avancer. Il en est de même pour le fait d’identifier ses peurs inconscientes. L’écriture peut s’avérer extrêmement utile. Le principe est simple.

Prenez deux feuilles

  • Sur la première, listez 10 peurs que vous avez, celles dont vous êtes conscient qu’elles sont là. Le degré de votre crainte ou sa nature n’a pas d’importance ici. Petite ou grande, vous pouvez tout choisir. L’essentiel est d’arriver à 10.
  • Sur le deuxième papier, énumérez 10 choses dont vous n’avez pas peur.

Lors de cet exercice, il peut être efficace de ne pas trop réfléchir. Écrivez tout simplement ce qui vous passe par la tête.

Comment cela peut-il aider à identifier ses peurs inconscientes ? En se servant des peurs conscientes pour déceler les raisons qui peuvent se cacher derrière. Alors, maintenant, relisez votre liste. Essayez de vous remémorer la première fois que vous l’avez ressenti. Cette introspection personnelle vous emmènera directement vers une situation spécifique. Et voilà, vous avez votre peur inconsciente. La peur du succès vient peut-être de la peur des responsabilités qui, elle-même, vient d’un échec passé.

Cela peut aussi marcher dans le sens inverse. Réfléchissez aux choses qui NE suscitent pas en vous une peur quelconque. Cela peut être utile pour identifier ses peurs inconscientes. Pour cause, le cerveau humain n’aime généralement pas la négation. Il cherchera automatiquement une affirmation. Par exemple : « je n’ai pas peur de la pluie, mais j’ai peur du tonnerre ». Le « mais » ne sera jamais loin. Faites ainsi avec votre liste et vous verrez.

L’identification des manifestations physiques de la peur

La psychologie expérimentale a distingué six émotions principales :

  • La joie ;
  • La tristesse ;
  • Le dégoût ;
  • La peur ;
  • La colère,
  • Et la surprise.

Outre l’expression faciale, chacune d’entre elles est liée à des réactions physiques visibles. On peut s’y référer pour identifier ses peurs inconscientes. Dans ce cas, il s’agit souvent de l’accélération du rythme cardiaque, de la contraction des muscles, du nœud à l’estomac ou encore les sueurs froides. Une observation de soi est ainsi primordiale afin de reconnaître les situations qui provoquent en nous une peur. Cela peut paraître simple et dérisoire, mais cette technique est très efficace.

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez aussi vous poser des questions comme :

  • Quel est l’obstacle qui m’empêche d’obtenir un résultat en particulier ?
  • Pourquoi ai-je ce ressenti ?
  • D’où vient le problème ?

méthode auto tipi

La méthode auto tipi pour identifier ses peurs inconscientes

Comme son nom l’indique, la technique d’identification sensorielle des peurs inconscientes (TIPI) est la meilleure solution pour vous appuyer dans cette démarche. Cette approche est le fruit des travaux de Luc Nicon qui ont permis de mettre en évidence notre capacité naturelle à remonter à l’origine de nos blocages émotionnels pour les réguler.

Le principe est simple : entrer en contact avec le sentiment qu’on trouve désagréable (en l’occurrence, la peur) et l’apprivoiser jusqu’à ce qu’une sensation de bien-être le remplace. Il s’agit d’un processus totalement naturel que chacun d’entre nous, à tout âge, peut réaliser par lui-même.

Alors, comment identifier ses peurs inconscientes grâce à la technique d’identification sensorielle des peurs inconscientes ? Vous devez tout d’abord retrouver l’origine de la peur en vous basant sur les manifestations physiques qui, elles, sont visibles et conscientes. C’est effectivement la réaction que votre corps a adoptée pour mieux vous prévenir du danger potentiel. Pour vous aider dans votre pratique, vous avez la possibilité de consulter premièrement un professionnel en régulation émotionnelle. Il en existerait des milliers à travers le monde. Chaque séance ne dure que 6 à 12 minutes. L’accompagnement peut aussi se faire à distance.

Cependant, il est également possible d’identifier ses peurs inconscientes à l’aide de la méthode auto tipi. Pour ce faire, vous devez suivre 6 étapes :

  1. Accueillez et ressentez l’émotion désagréable ;
  2. Fermez les yeux ;
  3. Portez votre attention sur les manifestations physiques que la situation engendre en vous ;
  4. Attendez que le sentiment dérangeant passe de lui-même
  5. Sans a priori, sans vous bousculer, sans vous mettre la pression, laissez le cours des choses évoluer ;
  6. Accueillez le sentiment de bien-être qui s’installera petit à petit.

La méhode auto tipi : pour qui ?

Cette méthode peut d’ailleurs s’avérer efficace, que ce soit pour :

  • Identifier ses peurs inconscientes ;
  • Combattre un trouble obsessionnel compulsif (TOC) ;
  • Maîtriser une crise de panique ;
  • Canaliser une colère refoulée ;
  • Ou même pour mieux faire face à un deuil.

Autrement dit, vous pouvez y avoir recours dès que vous sentez un blocage quelque part. Après tout, mieux apprivoiser vos sentiments revient à améliorer votre quotidien. Vous ne les laissez plus dicter vos décisions. Vous êtes tout à fait prêt à passer à l’action de manière déterminée, sereine et calme. Très vite, vous constaterez un regain d’énergie, un coup de boost pour votre confiance en soi. Ce cercle vertueux commencera par le fait d’identifier ses peurs inconscientes.

De plus, la technique d’identification sensorielle des peurs inconscientes est une méthode non invasive. Elle est totalement sûre, ne nécessite pas que vous soyez inconscient et ne requiert aucun contact physique. C’est pour cette raison aussi qu’elle convient à tout le monde, indépendamment de l’âge (enfant ou adulte).

Mais est-ce normal d’avoir peur, de toute façon ?

« Le véritable héroïsme n’est pas l’absence de peur, mais la canalisation de la peur vers l’action. » — Doric Germain

Sur le plan émotionnel, le manque de confiance en soi se traduit souvent par des émotions comme la peur. Identifier ses peurs inconscientes, c’est ainsi se libérer de la chaîne qui vous empêche de profiter pleinement de vos compétences et capacités. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on a plus tendance à vouloir refouler les sentiments que peut révéler une faiblesse quelconque.

Pourtant, la clé n’est pas d’essayer de se construire une barrière qui nous protégera de ce qui est négatif. Bien au contraire, il faut accepter que l’émotion vous atteigne. C’est tout à fait normal d’ailleurs en tant qu’humain.

Quoi qu’il en soit, travailler sur la confiance en soi est toujours utile pour affronter les difficultés de la vie ou pour identifier ses peurs inconscientes. Lorsqu’elle est présente, vous avez beaucoup plus de facilité à surmonter vos peurs les plus profondes. Ceci, qu’il s’agisse de la peur du changement, de la peur de l’abandon, de la peur du rejet, de la peur de réussite ou autres. Vous n’aurez plus de problème d’autosabotage.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.