Sortir de sa zone de confort
0
1
0
1

Pourquoi sortir de sa zone de confort et comment procéder ?

Accueil » Développer la confiance en soi » Pourquoi sortir de sa zone de confort et comment procéder ?

Bienvenue sur Prendre Confiance ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Quand on s’est construit une bulle dans laquelle on aime se réfugier, il est parfois difficile de la quitter. Pourtant, sortir de sa zone de confort représente un grand nombre d’avantages. S’évader de cette zone permet de sortir de la routine, reprendre le contrôle sur sa vie et atteindre l’épanouissement. Mais bien sûr, pour cela, vous allez devoir passer par de nombreuses étapes. Vous devrez commencer par identifier votre zone de refuge et vos peurs. Ensuite, vous aurez besoin de les surmonter en effectuant de petits pas pour enfin atteindre votre zone de développement. C’est loin d’être facile. Il faut fournir beaucoup d’efforts et être persévérant. Et à la fin, vous verrez que tout cela en valait la peine.

Pour en savoir plus sur comment sortir de sa zone de confort, je vous propose de continuer votre lecture.

La zone de confort : qu’est-ce que c’est ?

Nous avons tous en nous cet espace personnel où nous nous sentons le plus à l’aise. À l’intérieur de notre petite bulle, tout est familier et routinier. Nous y éprouvons un sentiment de sécurité et nous aimons nous y réfugier. C’est une zone où tout semble aller pour le mieux et où il n’y a aucune raison d’angoisser. On l’appelle la zone de confort, de sécurité ou de refuge.

Elle peut être l’ensemble des activités que l’on fait au quotidien, les relations qu’on entretient… Sortir de sa zone de confort peut donc équivaloir à faire autre chose le weekend ou se faire de nouveaux amis.

Par ailleurs, la zone de sécurité peut aussi être les compétences qu’on possède ou les responsabilités qu’on a au bureau. On s’en contente souvent, juste parce qu’elles permettent d’avoir un certain sentiment de stabilité. Et on préfère s’y conformer, même si on sait pertinemment qu’on est capable de faire plus.

Pourquoi a-t-on peur de sortir de notre bulle ?

Quitter sa zone de confort, c’est devoir abandonner ses petites habitudes. Cela équivaut à affronter l’inconnu et à se débarrasser de ses croyances limitantes. Sortir de sa zone de confort, c’est aussi surmonter sa peur d’échouer. Et nombreux sont ceux qui n’osent pas faire le grand pas.

On ne veut pas se lancer, car tout ce qui se trouve en dehors est synonyme de crainte et de stress. Par exemple, on craint le fait de devoir passer des entretiens. Du coup, on préfère rester dans un travail où n’est même plus heureux.

On se dit qu’on est déjà bien là, qu’on est satisfait de notre vie. Alors, pourquoi devrait-on risquer quelque chose qui pourrait échouer ? Ce genre de pensées empêche la plupart d’entre nous de franchir le cap.

Sortir de sa zone de confort : pourquoi est-ce important ?

On vous a dit de sortir de votre zone de confort. Mais vous ne vous êtes jamais jeté à l’eau. Après tout, ce n’est pas si mal de savoir à l’avance tout ce qui va arriver. Mais comme l’a si bien dit cet auteur-conférencier américain :

« Les plus grandes récompenses de la vie se trouvent en dehors de votre zone de confort. Vivez avec. La peur et le risque sont des conditions préalables si vous voulez vivre une vie de succès et d’aventure. » (Jack Canfield)

Briser la routine et découvrir de nouveaux horizons

Sortir de sa zone de confort devient inconcevable quand on s’attache à ses habitudes. Mais ce qu’on ne sait pas ou qu’on refuse d’admettre, c’est que ce cercle répétitif forme un voile qui couvre la vue sur des dizaines, voire des centaines d’opportunités.

Si par exemple, vous avez finalement décroché un travail et vos journées se résument à :

  • Prendre votre petit-déjeuner ;
  • Vous préparer pour aller travailler ;
  • Déjeuner puis retourner travailler ;
  • Rentrer pour dîner et dormir.

Vous vous sentez confortable alors vous ne voulez plus rien changer. Pourtant, au départ, vous aviez d’autres projets en tête ou vous vouliez continuer vos études.

Sortir de sa zone de confort est un atout important qui permet de s’ouvrir à d’autres possibilités. Pourquoi ne pas donner une chance à cette idée de création d’entreprise qui a germé dans votre esprit ? Ou alors, changez de filière et travaillez dans le domaine de votre choix ! Vous pourriez aussi tenter votre bonne fortune et inviter cette personne à sortir.

Bien sûr, c’est bien de savoir se contenter de ce qu’on a. Mais trop de routine peut aussi conduire à l’ennui. Imaginez tous ces horizons à explorer, à quel point vous pouvez aller loin en faisant seulement l’effort d’affronter vos craintes !

Sortir de sa zone de confort et reprendre les rênes

Parfois, le fait de nous laisser emprisonner dans notre bulle nous fait perdre tout contrôle sur notre vie. On pourrait ne pas avoir besoin de quitter sa zone de confort si on se sent réellement heureux et en paix avec soi-même. Le fait est que la majeure partie ne vit pas sa vie comme elle l’entend. Et selon Bronnie Ware, cela fait partie des 5 plus grands regrets des personnes en fin de vie.

Vous comprenez alors à quel point il est primordial de vivre votre vie comme vous le souhaitez vraiment. Et sortir de sa zone de confort est une étape incontournable pour y parvenir. Oui, car vous allez devoir prendre les initiatives au détriment des contraintes telles que :

Ni votre famille, ni la société, ni vos propres pensées ne doivent dicter la manière dont vous menez votre vie.

quitter sa zone de confort

Frayer son chemin vers sa zone de développement

Rester dans sa zone de confort et nager dans un certain bien-être peut être tentant. Mais cela n’apporte aucun bien dans notre vie. Nous stagnons, nous menons une vie passive et ennuyeuse. D’où l’importance de sortir de sa zone de confort.

Le monde évolue et il y a énormément de changements. En demeurant éternellement dans notre bulle, nous n’avons aucune chance d’avancer.

Le saviez-vous ? Au-delà de la zone de confort se situent d’autres zones. Il s’agit des zones :

  • De la peur : vous y êtes le plus vulnérable, accablé par votre manque d’assurance et influencé par les opinions extérieures ;
  • D’apprentissage : vous commencez à relever les défis et à agrandir votre zone de sécurité ;
  • De développement ou zone magique : vous découvrez de nouveaux objectifs et parvenez à les atteindre, vous réalisez enfin vos rêves.

« Sortir de sa zone de confort est difficile au début, chaotique au milieu et impressionnant à la fin… Parce que finalement, il vous montre un tout nouveau monde. » (Manoj Arora)

Se défaire de sa zone de confort pour aller vers sa zone de développement est un voyage qui mérite vos efforts. Une fois cette étape franchie, vous pourrez découvrir les joies de l’épanouissement.

Est-ce qu’on s’expose à des risques ?

En voulant mettre un pied hors de votre zone de confort, vous vous exposez à de nombreux risques. Tout d’abord, il n’est déjà pas garanti que vous réussissiez du premier coup. Sortir de sa zone de confort, c’est être prêt à affronter tous les obstacles. Les échecs, les gens qui vous découragent, les imprévus de toutes sortes. Vous devez continuer de croire en vous pour vous en sortir.

Mais ce n’est pas tout. Une fois que vous aurez passé les zones de la peur et d’apprentissage, vous devrez faire attention à ne pas tomber dans la zone de panique. En effet, il existe une autre zone se trouvant en dehors de la zone de développement. On y atterrit lorsque le passage vers celle du développement a été trop brutal, trop important.

Quand on prévoit donc de sortir de sa zone de confort, il faut faire attention à ne pas trop en faire. Sinon, on risque de se sentir submergé et de perdre confiance en soi. Dans la zone de panique se trouve encore plus de peur, de perdition et d’agressivité.

En outre, quitter sa zone de confort peut parfois être délicat pour certaines personnes. En particulier, si vous êtes de nature introvertie. Dans ce cas, vous auriez peut-être plus de mal que d’autres à vous éloigner de vos habitudes. Il vaudrait ainsi probablement travailler d’abord sur votre confiance en soi. Vous pourriez ensuite explorer plus sereinement de nouveaux horizons.

Comment faire pour sortir de sa zone de confort ?

Dans la vie, il y a des opportunités qui ne se présentent qu’une seule fois. Elles pourraient pourtant être l’élément déclencheur qui va changer en mieux votre existence. Mais vous ne pourrez pas les saisir en restant dans votre zone de confort.

Mais de manière concrète, comment passer de la zone de refuge vers celle dite de développement ? Il y aura 4 choses à faire.

  1. Identifier votre zone de confort.
  2. Déterminer vos peurs.
  3. Faire de petites actions.
  4. Accepter l’échec.

Identifier sa zone de sécurité pour mieux en sortir

Quelle est votre zone de sécurité ? Avant d’envisager de sortir de sa zone de confort, on a effectivement, en premier lieu, besoin de la définir.

La zone de confort peut englober des habitudes ou des compétences particulières. Ils peuvent être de petite ou de grande ampleur, allant de capacités relationnelles à des performances sportives.

J’aimerais cependant faire une remarque : la zone de confort n’est pas forcément des situations où on se sent bien. Il existe des personnes emprisonnées dans des bulles qui n’ont rien d’agréable. On peut citer comme exemple le fait d’être coincé dans une relation avec un pervers narcissique et de ne pas vouloir/pouvoir en sortir.

Sortir de sa zone de confort en déterminant ses peurs

La question suivante qu’il faut se poser est : quelles sont vos peurs ? Pour pouvoir faire le grand saut, il faut savoir où sauter. Et pour aller en dehors de votre petite bulle, vous devez justement aller vers ce qui vous fait le plus peur. Plus elles vous mettent dans le doute, mieux c’est. Cela peut être :

  • Chercher un nouveau travail ;
  • Demander une augmentation ;
  • Devoir parler devant d’autres personnes ;
  • Vous mettre au sport ;
  • Essayer un nouveau plat au restaurant…

Passer à l’action, mais en avançant petit à petit

zone de développement

Sortir de sa zone de confort devient difficile au fur et à mesure qu’on reste dedans. Ceci, car on est de plus en plus attachés à notre routine. Néanmoins, on ne va pas dire d’emblée que c’est mission impossible.

Quoi qu’il en soit, voici une astuce pour réussir cette quête. Fixez-vous des objectifs et lancez-vous des challenges. Vous devez ensuite effectuer de petites actions l’une après l’autre afin de les atteindre.

Pas besoin de vous précipiter. Et tâchez de ne pas abandonner au moindre obstacle. Le but est justement de vous habituer aux sentiments de frustration.

Voici une autre petite remarque sur le fait de sortir de sa zone de confort. En fait, on peut dire que plus vous essayez de la quitter, plus vous prendrez de nouvelles habitudes et plus elle devient grande. C’est assez ironique, toutefois, cela vous donne toujours une marge d’évolution.

Apprendre à accepter les erreurs et les échecs

« Beaucoup rêvent de succès. À mon sens, le succès ne peut être atteint qu’après une succession d’échecs et d’introspections. En fait, le succès représente 1 % de votre travail qui comporte lui, 99 % de ce qu’on peut appeler échec. » (Soichiro Honda, ingénieur et industriel japonais)

Il est important de se rappeler que lorsqu’on essaie de sortir de sa zone de confort, il est très probable de se tromper. On peut échouer un grand nombre de fois car tout ne se passera certainement pas comme on l’avait prévu.

On va aussi découvrir de nouvelles choses sur nous-mêmes. À cause de cela, on risque de tomber de nombreuses fois, et ce, de très haut.

Mais c’est exactement dans ces moments-là que vous devrez persévérer. Les échecs font partie du voyage. Si vous n’échouez pas, c’est qu’il n’y a jamais eu de contraintes. Et s’il n’y a pas de contraintes, c’est que vous n’avez finalement pas quitté votre bulle.

Pour finir, sortir de sa zone de confort est à entreprendre à n’importe quel moment. Il ne faut surtout pas attendre d’être fin prêt ou que tout soit en place. C’est à vous de provoquer le changement, de faire les efforts et en observer les résultats sur votre vie. Cependant, pour que la sortie de la bulle de refuge ne soit pas trop brutale, procédez de façon modérée. Vous éviterez ainsi de vous retrouver dans la zone de panique.

Cet article vous a-t-il été utile ? Si vous avez des remarques ou des anecdotes à raconter, nous sommes tout ouïe.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :