dépassement de soi
0
2
0
2

Dépassement de soi pour surmonter ses peurs ( cas de la peur des orages)

Accueil » Articles divers » Dépassement de soi pour surmonter ses peurs ( cas de la peur des orages)

NOUVEAU : Trouvez votre Ikigai en 2 h et Redonnez du SENS à votre Vie !

Recevez la formation 100 % offerte « Comment redonner du sens à votre vie » pour réinventer votre vie grâce au pouvoir du développement personnel par l’Action (même si vous n’avez pas de passion ou de projet défini).

Cliquez ici pour découvrir le programme et vous inscrire gratuitement (déjà + de 25 000 inscrits !)

Le chemin du développement personnel passe inévitablement par la nécessité de se dépasser. Cela implique de repousser ses limites mentales et physiques pour accomplir des choses plus grandes et se sentir bien dans sa peau. Souvent, cela implique de faire des choses que l’on n’a pas envie de faire, en d’autres termes, sortir de sa zone de confort. Bien que nécessaire, sortir de sa zone de confort n’est pas une partie de plaisir. Certains problèmes psychologiques, comme le manque de confiance en soi, la peur de l’échec ou les phobies, rendent la tâche difficile. Mais le dépassement de soi est avant tout une décision qui, lorsqu’elle est prise, peut montrer à quel point le potentiel du corps n’est jamais pleinement exploité par l’esprit.

Il est possible de surmonter ses peurs par la seule motivation et l’action. Des méthodes telles que la thérapie d’exposition et l’auto-hypnose sont des outils parfaits pour faire appel à ses capacités de dépassement.

Quelques stratégies pour exceller dans un domaine spécifique

Se dépasser, c’est devenir meilleur dans un domaine. Cela peut aussi signifier vaincre une peur particulière. En effet, ce sont les peurs qui nous limitent ou nous rendent la vie plus difficile.

Se fixer des objectifs clairs

Fixez-vous des objectifs clairs et précis qui vous poussent à sortir de votre zone de confort. Par exemple, il peut s’agir d’améliorer votre élocution lorsque vous parlez en public, ou de combattre une peur comme l’astraphobie (peur des orages). Ainsi, vous savez exactement ce que vous devez surmonter pour vous améliorer. Vos objectifs doivent être spécifiques, mesurables, réalisables, pertinents et limités dans le temps. Cela signifie que vous devez clairement identifier vos attentes et vos limites.

Les objectifs donnent aux individus un sens clair de la direction et du but à atteindre. Ils les aident à canaliser leurs pensées et leur énergie vers un résultat spécifique. Les objectifs fournissent une feuille de route pour atteindre les résultats souhaités.

Dépassement de soi : apprendre des autres

Il est souvent plus rapide d’apprendre des autres et de s’en inspirer pour s’améliorer. Pratiquement tout ce que vous souhaitez améliorer dans votre vie actuelle, quelqu’un d’autre l’a déjà fait. Trouvez des mentors, des coachs, des pairs ou des modèles qui peuvent vous donner des idées. Mais aussi des conseils et un soutien précieux. Tirez les leçons de leurs succès et de leurs échecs, et demandez-leur des critiques constructives pour vous aider à vous améliorer.

Il est facile de trouver un modèle dans un domaine professionnel grâce à l’internet. Mais avez-vous besoin d’un modèle pour une phobie comme la peur des orages ? Malheureusement, les personnes qui parviennent à surmonter ces peurs ne partagent pas souvent leurs expériences sur les réseaux sociaux. Pour trouver un modèle, il est toutefois possible de consulter des forums en ligne ou d’adhérer à des associations de lutte contre les phobies comme Revivre-France.

Accepter les défis et les échecs

Les grandes réalisations ne sont pas le fruit de la chance, mais de la persévérance. Samuel Johnson

Dans le processus de dépassement de soi, il y a forcément des échecs. Vous ne réussirez pas du premier coup. Il vous faudra plusieurs essais et plusieurs défis pour y parvenir. Soyez donc prêt à accepter tout ce qui se présentera à vous.
Considérez les tâches ou les situations difficiles comme des occasions de tester vos compétences. Mais aussi d’apprendre de nouvelles choses et de grandir en tant que personne. N’ayez pas peur d’échouer, mais apprenez de vos erreurs et utilisez-les comme motivation pour faire mieux la prochaine fois.

Une personne souffrant d’astraphobie (peur des orages) ne devrait pas abandonner après 2 ou 3 séances de thérapie d’exposition. Elle doit aller jusqu’au bout de la thérapie et les résultats viendront.

Dépassement de soi : célébrez vos réussites

Après avoir essuyé des échecs, s’être relevé plusieurs fois, avoir fait des sacrifices et relevé des défis, il est temps de se réjouir de ses réussites. Célébrez vos étapes et vos succès, petits et grands. Il s’agit de reconnaître vos efforts et vos réalisations.

La célébration des succès déclenche la libération de dopamine dans le cerveau. Celle-ci favorise les sentiments de plaisir, de récompense et de motivation. De plus, cela renforce les comportements positifs et contribue à un état d’esprit de réussite.

C’est pourquoi vous devez vous récompenser avec quelque chose qui vous fait plaisir. Quelque chose d’aussi simple qu’une friandise, une pause ou un compliment fera l’affaire.

La célébration est également utile lorsque vous luttez contre une peur. Dans le cas de la peur des orages, une étape réussie pourrait être de regarder une vidéo sur les orages.

Mettez à jour vos attentes et vos limites

Parler de dépassement de soi, c’est aussi parler d’amélioration continue. Nous ne finissons jamais d’apprendre, d’accomplir ou de viser un plus grand bien-être. En d’autres termes, l’idéal n’est jamais atteint. Mais la poursuite de cet idéal améliore notre vie.

Ne vous contentez pas de ce que vous avez accompli jusqu’à présent. Cherchez toujours à vous améliorer, à innover et à exceller. Fixez-vous de nouveaux objectifs, plus élevés et plus stimulants qu’auparavant, et recherchez de nouvelles expériences, perspectives et connaissances.

Des recherches récentes ont montré que l’apprentissage permet de maintenir les cellules cérébrales à un niveau optimal. Cela peut ralentir le déclin des fonctions cognitives et de la mémoire avec l’âge. L’acquisition de nouvelles connaissances, sous quelque forme que ce soit, contribue à la santé du cerveau.

Dépassement de soi : le cas de la peur des orages

Voyons un cas concret où il faut se dépasser : la peur des orages. Voyons les différents symptômes associés et les stratégies pour surmonter cette peur.

Les symptômes de la peur des orages

peur des orages

L’astraphobie se manifeste principalement pendant l’enfance. Il s’agit de l’une des phobies spécifiques les plus courantes, qui touche environ 2 à 3 % des personnes. Toutefois, lorsque celle-ci s’intensifie avec le temps, l’individu devient astraphobe. De ce fait, il sera exposé en permanence à des situations de soi-disant danger. Et ce, notamment s’il se trouve dans une région où les orages sont courants.

Mais alors, comment savoir si une personne souffre de ce problème psychologique ? Eh bien, vous pouvez vous référer aux signaux ci-après.

  • Durant une tempête violente, elle aura une peur des orages démesurée. La victime peut même aller jusqu’à croire à de fausses idées. Par exemple, le bruit du tonnerre est capable de briser les vitres, la foudre peut frapper à l’intérieur de la maison…
  • Malgré la compagnie d’un proche, l’individu ne parvient pas à contrôler son corps. Il essaie de fuir les situations susceptibles de lui apporter une peur irrationnelle.
  • Le fait de savoir qu’un orage se profile à l’horizon lui rend très nerveuse et irritable.
  • Le suivi des bulletins météorologiques devient une obsession.
  • La phobie déclenche également une attaque de panique qui s’accompagne d’un sentiment imminent de mort.

En outre, il faut noter que l’état d’anxiété ne se manifeste pas de la même manière pour tout le monde. Selon l’individu, la peur des orages est reconnaissable par un ou plusieurs symptômes d’ordre physique, cognitif et comportemental.

Quelques conseils pour vaincre la peur des orages

D’une manière générale, les individus qui ont des phobies évitent de se mettre dans des situations complexes pour rester sereins. Ce qui semble assez difficile pour ceux souffrant de la peur des orages. En effet, il n’est par exemple pas possible de changer de lieu d’habitation chaque saison d’orages. Au bureau, vous ne pouvez pas quitter votre travail à chaque fois que le temps fait des siennes. C’est pour cette raison que le dépassement de soi se concentre sur la capacité du phobique à se rapprocher de l’objet de sa peur, plutôt que de l’éviter. D’ailleurs, rassurez-vous ! L’astraphobie peut très bien se soigner. En tenant compte des recommandations suivantes, vous verrez certainement votre vie changer d’une façon ou d’une autre.

Comprendre le phénomène scientifique

Pour surmonter sa peur, il suffit parfois d’observer et d’étudier l’origine du tonnerre. Vous l’aurez compris, vous pouvez parfaitement évacuer votre peur des orages en comprenant leur processus de formation.

Les orages se forment lorsque de l’air chaud et humide s’élève à la surface de l’air froid. En s’élevant, l’air chaud se refroidit. L’humidité (vapeur d’eau) se condense alors en petites gouttelettes d’eau et en cristaux de glace, formant ainsi des nuages.

L’air chaud qui s’élève crée une zone de basse pression. Cela permet à l’air environnant de s’engouffrer dans cette zone et de poursuivre le cycle de l’air chaud ascendant. C’est ce cycle d’air chaud ascendant et d’air frais descendant qui alimente les orages.

De plus, c’est l’interaction des cristaux de glace, parfois transformés en grêlons, avec les courants d’air qui crée une charge électrique, conduisant à la formation d’éclairs.

Le dépassement de soi nécessite non seulement la compréhension de soi (corps et esprit) mais aussi la compréhension du défi à relever (les orages).

Il s’agit d’un phénomène naturel important, beaucoup moins dangereux qu’on ne l’imagine. Et il ne dure généralement pas plus d’une heure. Bien entendu, le respect des règles de sécurité est toujours aussi important.

 

Thérapie d’exposition pour éradiquer la peur des orages

« L’action est le meilleur remède contre vos peurs » Dominique Glocheux

Il n’y a pas de meilleur remède contre la peur que l’action. Il existe de nombreuses façons d’agir, mais la plus directe et probablement la plus rapide consiste à regarder sa peur dans les yeux.

La thérapie d’exposition est un type de thérapie cognitivo-comportementale qui peut vous aider à y parvenir. Elle consiste à exposer progressivement une personne à la source de sa peur ou de son anxiété dans un environnement sûr et contrôlé. Il s’agit d’un traitement très efficace de l’astraphobie.

L’objectif de la thérapie d’exposition est d’aider les personnes à affronter leurs peurs. Mais aussi de leur apprendre que la situation redoutée n’est pas aussi dangereuse que ce qu’elles pensent. L’exposition à la peur se fait de manière répétée dans un environnement sûr. En conséquence, l’anxiété de la personne diminue progressivement grâce à un processus connu sous le nom d’ » habituation ». Pour moi, la thérapie d’exposition est l’exemple parfait d’un exercice psychologique de dépassement de soi.

Il existe différentes approches de la thérapie d’exposition pour l’astraphobie :

  • Exposition in vivo : La confrontation directe aux orages dans la vie réelle, par exemple en sortant pendant un orage.
  • Exposition imaginaire : imaginer vivement un orage dans ses moindres détails.
  • Exposition à la réalité virtuelle : utiliser la technologie de la réalité virtuelle pour simuler un orage.

Plusieurs études ont démontré l’efficacité de cette thérapie contre les phobies et les traumatismes. En suivant une thérapie, plus de 90 % des personnes souffrant de phobies spécifiques telles que l’astraphobie enregistrent une amélioration significative.

Dépassement de soi : Trouver du soutien

Il ne fait aucun doute que la présence d’un proche lors des situations susceptibles de déclencher une peur et panique est cruciale. Si vous êtes victime de astraphobie, parlez-en à quelqu’un. Partagez vos avis sur votre peur des orages à une personne de confiance et faites-vous aider. Durant les temps orageux, demandez à un ami ou à un membre de la famille de rester à la maison pour vous tenir compagnie.

Pour remédier à ce problème, une autre solution serait aussi d’adopter un animal domestique tel qu’un chien, un chat ou encore un hamster. C’est un excellent moyen d’atténuer les symptômes et de se distraire pendant les orages. S’il s’agit d’un enfant brontophobe, les parents doivent lui apporter du réconfort et de la distraction afin d’éliminer cette peur du tonnerre. Le dépassement de soi n’implique pas le rejet des autres. Dans la plupart des situations, vous avez besoin d’une présence humaine pour réussir.

Contrairement à ce que l’on pensait auparavant, des recherches récentes suggèrent que les rappels des proches peuvent en fait renforcer l’extinction de la peur et conduire à une réduction durable de la peur, plutôt que d’inhiber le processus d’extinction de la peur. Cette capacité unique d’inhiber la peur sur le moment tout en renforçant la réduction de la peur à long terme distingue le soutien social des signaux de sécurité habituels.

Recourir à la psychothérapie pour vaincre la peur des orages

peur du tonnerre

Grâce à des thérapies cognitives et comportementales, bon nombre de phobiques ont eu des résultats satisfaisants. Elles permettent notamment de lutter contre :

  • l’angoisse ;
  • la tristesse ;
  • la dépression ;
  • les idées suicidaires ;
  • la perte de confiance ;
  • les difficultés relationnelles ;
  • l’isolement ;
  • etc.

La TCC consiste à remettre en question les schémas de pensée négatifs. Elle les remplace par des pensées plus rationnelles et fondées sur des faits.

Dans le cadre de la TCC pour l’astraphobie, le thérapeute peut demander au patient de tenir un journal d’anxiété. Le patient note les moments où il se sent anxieux à l’approche d’une tempête. Mais aussi les pensées négatives qu’il a, comme la croyance que quelque chose de terrible va se produire s’il ne se cache pas.

Le thérapeute et le patient examinent ensuite ensemble ces pensées irrationnelles. Ce dernier commence à comprendre que l’anxiété d’anticipation et les crises de panique sont alimentées par ces pensées négatives, et non par la réalité. Progressivement, la TCC remplace ces pensées par des faits afin d’aider le patient à gérer son anxiété.
Elle enseigne également des techniques d’adaptation saines telles que la respiration profonde, la visualisation et la relaxation musculaire progressive. Les patients apprennent à utiliser ces stratégies pendant les tempêtes pour contrôler les symptômes de l’anxiété.

Exercice d’auto-hypnose

L’auto-hypnose est une technique de dépassement de soi qui permet de se placer dans un état de conscience modifié. Elle s’apparente à la méditation et vous aide à vous défendre, à vous concentrer et à vous ouvrir aux suggestions positives. L’auto-hypnose permet d’aller à la racine du problème en visualisant les événements passés qui ont déclenché la phobie. Et en libérant l’individu des émotions négatives associées à la phobie.

À cette fin, des techniques telles que l’hypnose de régression, la visualisation et l’hypnose de renforcement de l’ego peuvent être utilisées pour recadrer la réaction de peur.

Pour pratiquer l’auto-hypnose, vous devez vous trouver dans un endroit calme et confortable. Détendez-vous en respirant, fixez-vous un objectif clair, puis visualisez et répétez des suggestions positives. Avec une pratique régulière, les bénéfices sont de plus en plus importants. Voici quelques affirmations positives à utiliser lors d’une séance d’auto-hypnose contre la peur des orages :

 

  • Je suis en sécurité et protégé à l’intérieur pendant les orages.
  • Je me concentre sur ma respiration et je reste calme pendant les orages
  • Chaque orage qui passe me rend plus résistant(e) et plus confiant(e).
  • Je visualise la lumière après l’obscurité de l’orage, ce qui me remplit de positivité.
  • Chaque grondement de tonnerre renforce ma détermination à surmonter ma peur.
  • Je suis entouré(e) de soutien et d’amour pendant les orages.
Partager cet article !

Trouvez votre Ikigaï en 2 h

Recevez la formation 100 % offerte « Comment redonner du sens à votre vie » pour réinventer votre vie grâce au pouvoir du développement personnel par l’Action.

Formation redonnser du sens à sa vie (RDS) avec le concept d'Ikigai présenté par Mathieu Vénisse - Scène 3D

Cet article vous a plu ?

Trouvez votre Ikigaï en 2 h et Redonnez du SENS à votre Vie

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Formation redonnser du sens à sa vie (RDS) avec le concept d'Ikigai présenté par Mathieu Vénisse - Scène 3D

Recevez la formation 100 % offerte « Comment redonner du sens à votre vie » pour réinventer votre vie grâce au pouvoir du développement personnel par l’Action. 

(même si vous n’avez pas de passion ou de projet défini)

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

Mathieu Vénisse

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée l'écosystème "Penser et Agir". C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne et plusieurs sites internet dédiés dont Prendre-Confiance.fr fait partie. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT : + de 2 heures de formation vidéo pour trouver votre Ikigai :